Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Crise sanitaire

Le RSA fait vaciller les finances départementales

Publié le 30/10/2020 • Par Cédric Néau Isabelle Raynaud Romain Gaspar • dans : A la Une finances, Actu expert santé social, Actu experts finances, France

piggy-bank
Narstudio / AdobeStock
Avec la crise sanitaire, le chômage explose, comme le nombre des bénéficiaires du RSA. Les départements, qui financent la moitié de cette allocation, voient leur équilibre budgétaire menacé et souhaitent avancer sur une réforme du financement du RSA. Par tous les moyens.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Les départements et l'Etat face au défi du RSA

Dans les couloirs de l’Assemblée des départements de France (ADF), on s’inquiète : « Je n’ai jamais vu une telle situation ! Des familles, des petits entrepreneurs ou des employés précaires sont, en ce moment, sur le bord du chemin », s’alarme un cadre.

Selon les principales associations caritatives, la crise sanitaire a d’ores et déjà fait basculer un million de personnes supplémentaires dans la pauvreté. L’Insee s’attend à une hausse de 1,6 point du taux de chômage par rapport à l’an dernier, pour atteindre 9,7 % de la population active. La Banque de France le voit dépasser les 10 % l’an prochain.

En conséquence, les dépenses sociales gérées par les départements vont suivre la même tendance, particulièrement celles liées au revenu de solidarité active (RSA). L’ADF estime ce coût ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article fait partie du Dossier

Les départements et l'Etat face au défi du RSA

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Les solutions pour organiser une ZFE

de Les webinaires de la Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le RSA fait vaciller les finances départementales

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement