Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Haute fonction publique

Quand les cabinets ministériels font leur marché dans les collectivités

Publié le 29/10/2020 • Par Alexandre Léchenet Laura Fernandez Rodriguez • dans : France, Toute l'actu RH

AdobeStock_168172984
D.R.
Mettre à profit une expertise territoriale au sein d’un ministère, c’est la trajectoire suivie par une petite vingtaine de conseillers ministériels, selon notre décompte. Un moyen pour l’Etat de réduire le fossé entre Paris et les territoires ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Il est très important pour les fonctionnaires de faire des passages d’une fonction publique à une autre, car nous servons tous un même intérêt qui est l’intérêt général. Il peut s’incarner dans différentes missions, mais l’objectif reste le même », confie Hélène Amblès, qui, à l’issue de quinze années d’expérience en collectivités territoriales, a décidé de rejoindre le cabinet de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, en qualité de conseillère « création et spectacle vivant ». Comme elle, une vingtaine de conseillers ministériels du gouvernement actuel ont effectué une partie de leur carrière dans des collectivités. Au moins dix d’entre eux sortent de l’Institut national des études territoriales (Inet). « C’est parfaitement logique en termes de représentation statistique dans une République décentralisée et dans un pouvoir macronien qui a du mal à embrayer sur les territoires », analyse le professeur en sciences politiques Jean-Michel Eymeri-Douzans, spécialiste des cabinets ministériels et coauteur de l’ouvrage « Le Règne des entourages » (1).

Une étape prestigieuse

« Les personnes qui sont passées par l’Inet et qui exercent au sein d’un cabinet le font pour élargir leur expérience. Le cabinet est l’un des meilleurs et des plus prestigieux moyens de monter à Paris pour quelqu’un qui a une carrière dans les territoires », estime Jean-Michel Eymeri-Douzans.

C’est le cas d’Hélène Amblès : directrice adjointe chargée de la culture et du patrimoine de Valenciennes, puis directrice administrative et financière d’un équipement culturel à Roubaix, elle est devenue responsable politique des musées des arts et plastiques, et du patrimoine de Lille métropole. Enfin, elle a occupé le poste de directrice générale de la culture de la ville de Poitiers. Elle a décidé de « capitaliser » sur ses « réflexes » et son « mode de pensée qui émane de quinze années d’expérience dans les territoires » pour « découvrir de l’intérieur le fonctionnement d’un ministère et d’une institution d’Etat ». « L’enrichissement est réciproque », estime celle qui a rejoint un ministère dans un « moment où la crise sanitaire nécessite encore plus de resserrer les liens entre la stratégie qui se construit à Paris et qui s’incarne dans les territoires ».

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Éradication du SARS-CoV-2 : le robot tueur qui décontamine l’air et les surfaces

de UV FLASH SERVICES

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quand les cabinets ministériels font leur marché dans les collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement