logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/702392/rencontre-etat-collectivites-au-moins-ils-se-sont-parle/

INSTITUTIONNELS
Rencontre Etat-Collectivités : au moins, ils se sont parlé …
Cédric Néau | A la une | A la Une finances | Actu expert santé social | Actu experts finances | France | Publié le 20/10/2020 | Mis à jour le 22/10/2020

Après deux ans d'absence, une conférence nationale des territoires a de nouveau eu lieu sous le nouveau nom Rencontre Etat-collectivités. Au menu, plan de relance, sécurité, crise sanitaire et décentralisation. Mais les élus locaux sont sortis de table avec la faim au ventre.

C’était il y a deux ans, presque une éternité. La conférence nationale des territoires (CNT) a ressuscité, mercredi 20 octobre, sous le nouveau vocable de Rencontre Etat-Collectivités, après celle du 12 juillet 2018 boycottée par les trois principales associations d’élus (AMF, ADF et Régions de France) et qui n’avait pas remplacé dans les mémoires celle du 14 décembre 2017, restée fameuse pour avoir été le lieu des désormais célèbres (et suspendus) Contrats de Cahors.

Format nouveau, constats anciens

Le gouvernement a souhaité que cette rencontre « importante, soit plus resserrée » que le format CNT, selon la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault. « Nous voulions renouveler le format pour avoir des échanges plus horizontaux et moins descendants », complète ...

POUR ALLER PLUS LOIN