Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Crise sanitaire

Couvre-feu : les moyens policiers sont-ils suffisants ?

Publié le 20/10/2020 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

rue-deserte-nuit- fewerton-AdobeStock_208057027
© fewerton-adobestock
La police nationale et la gendarmerie mais aussi les policiers municipaux doivent depuis samedi 17 octobre faire respecter le couvre-feu. Avec quels moyens et quelle organisation ? De nombreux élus s’interrogent sur la capacité des forces de police à accomplir cette nouvelle mission nocturne qui pourrait virer au casse-tête.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis samedi 17 octobre minuit, 20 millions de Français vivent sous l’obligation du couvre-feu. Cette mesure prise par le gouvernement pour enrayer la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus devrait durer un mois. Elle vaut pour l’Île-de-France et huit métropoles françaises (Aix-Marseille-Provence, Grand Lyon, Lille, Toulouse, Rouen, Montpellier, Grenoble et Saint-Etienne Métropole). Dans ces 1750 communes, les déplacements sont limités de 21 heures à 6 heures et les contrevenants s’exposent à une amende de 135 euros.

A la manœuvre pour faire respecter ce couvre-feu : quelque 12 000 policiers et gendarmes mais aussi, a précisé Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur, « les polices municipales, lorsque les maires organiseront les services de nuit ou les organisent ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Éradication du SARS-CoV-2 : le robot tueur qui décontamine l’air et les surfaces

de UV FLASH SERVICES

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Couvre-feu : les moyens policiers sont-ils suffisants ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement