Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Services publics locaux

Les services publics locaux ont la cote auprès des citoyens et des agents territoriaux

Publié le 19/10/2020 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : Actu experts finances, France

ESS_social_solidarite_AdobeStock_83643309
WavebreakmediaMicro/Adobestock
Après les élections municipales et en pleine crise sanitaire, le niveau de confiance des citoyens comme des fonctionnaires territoriaux dans les pouvoirs publics locaux est très élevé. Ils souhaitent même augmenter les dépenses des collectivités et leur voir attribuer des compétences étendues. Tel est le constat que permet de dresser la 4e édition du baromètre de l’Association des administrateurs territoriaux de France.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La crise sanitaire n’a pas entamé la confiance que les citoyens portent aux collectivités locales, bien au contraire :  elle retrouve même son plus haut niveau auprès des grand public (84%, comme en 2017, contre 81% en 2019), et s’en rapproche chez les fonctionnaires territoriaux, (90%, contre 94% en 2017), selon le dernier baromètre de l’Association des administrateurs territoriaux de France (AATF), qui a pris le pouls des citoyens comme des fonctionnaires territoriaux (1).

« Les citoyens sont même 79 % à être satisfaits des prestations fournies par les collectivités locales, et 66 % d’entre eux considèrent, qu’après les hôpitaux, ce sont les collectivités locales sont les services publics qui ont su le mieux réagir à la crise », devant les préfectures et les ministères, note l’AATF ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Éradication du SARS-CoV-2 : le robot tueur qui décontamine l’air et les surfaces

de UV FLASH SERVICES

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les services publics locaux ont la cote auprès des citoyens et des agents territoriaux

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

20/10/2020 09h43

Voici l’exemple type de l’étude dont j’ai horreur…

Tout d’abord, on peut penser que si les citoyens avaient une haute opinion des des services publics locaux, ils auraient participé activement aux dernières élections concernant les élus des conseils municipaux. Or il n’en est rien et depuis des années!

Indiquer que l’impôt est à privilégier pour les recettes des collectivités locales est à rapprocher du nombre de contributeurs directs. Aujourd’hui environ 40 % paye l’impôt sur le revenu et à peine plus les taxes foncières. Donc demander à ceux qui ne contribuent pas si cela leur convient est pour le moins assez étonnant.
Dans un tel cas d’étude statistique, on peut dire qu’il y a un biais.

Par contre, je suis tout à fait favorable à la mise en place d’un impôt local et d’un impôt national que tout le monde paierait en fonction de sa capacité contributive. Bien entendu, en parallèle il faudrait réduire la ribambelle de taxes diverses et variées dont l’intérêt majeur est de faire entrer de l’argent dans les caisses de l’Etat ou des collectivités locales.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement