Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • « Je veux que l’on regarde les fonctionnaires comme les autres Français qui travaillent » – Amélie de Montchalin

Interview

« Je veux que l’on regarde les fonctionnaires comme les autres Français qui travaillent » – Amélie de Montchalin

Publié le 19/10/2020 • Par Claire Boulland Romain Mazon • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

DE-MONTCHALIN-AMELIE-WEB
VV pour la Gazette
Suspension du jour de carence, dialogue social, apprentissage, rémunérations, transformation numérique… La ministre de la Transformation et de la fonction publiques, Amélie de Montchalin, a répondu aux questions de "La Gazette", le 15 octobre.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est à nouveau l’état d’urgence. Vous aviez dit que vous reconsidèreriez la suspension du jour de carence en cas d’aggravation de la situation. On y est. Annoncerez-vous sa suspension dans les prochains jours ?

Sur cette question, je ne suis pas dogmatique. Je rappelle qu’il ne peut être question de prendre une décision différente entre agents de la fonction publique et salariés du privé, entre malades de la Covid et malades souffrant d’autres pathologies. Une telle décision aurait des conséquences importantes et nous devons les évaluer.

Mais je veux préciser que toutes les personnes cas contacts, qui attendent de faire un test ou sont en attente d’un résultat, du privé comme du public, ne subissent aucune conséquence financière négative. Naturellement, pour les malades de la Covid, comme ...

[100% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

4 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Éradication du SARS-CoV-2 : le robot tueur qui décontamine l’air et les surfaces

de UV FLASH SERVICES

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Je veux que l’on regarde les fonctionnaires comme les autres Français qui travaillent » – Amélie de Montchalin

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

19/10/2020 03h34

Bravo madame la ministre pour ces propos qui vous honorent. Vous voulez aider les personnes aux revenus modestes au détriment de ceux ayant des revenus conséquents….

Mais il me semble que vous avez oublié les termes de « l’arrêté du 28 septembre 2020 fixant, pour les ministères économiques et financiers, la liste des emplois de direction éligibles à la nouvelle bonification indiciaire et le montant de la nouvelle bonification indiciaire attribué à chacun d’eux » que vous avez pourtant contresigné…

Cet arrêté fixe La liste des emplois éligibles à la nouvelle bonification indiciaire et le montant de la nouvelle bonification indiciaire en points d’indice majoré attribué à chacun d’eux sont fixés conformément
ANNEXE ADMINISTRATION CENTRALE Direction Désignation de l’emploi Nombre d’emplois Nombre de points par emploi:
Secrétariat général Secrétaire général 180 points,
Secrétaire général adjoint 170 points,
Inspection générale des finances Chef du service 180 points,
Conseil général de l’économie Vice-président 180 points,
Contrôle général économique et financier Chef du service 160 points,

Si vous voulez j’ai également d’autres arrêtés dans la même logique: parfois jusqu’à 250 points d’indice majorés pour la NBI, alors que pour des agents de catégorie C (et pas tous), on va péniblement à 20 points.

J’oubliais, les agents de la fonction publique ne sont pas concernés par ces arrêtés ou bien à la limite pour quelques cadres de direction générale mais avec des montants loin de ceux cités ci-dessus.

Il existe une petite phrase que j’apprécie beaucoup dans le contexte de votre interview: « faites ce que je dis, pas ce que je fais »!
Même si l’évolution du point d’indice touche préférentiellement les hauts salaires de la fonction publique, il touche également les autres, ceux des oubliés des arrêtés ministériels.
Ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’arrêter la langue de bois dont nos élus (dont vous faites partie) sont trop souvent coutumiers?

libra 26

20/10/2020 03h06

Madame la Ministre veut que l’on regarde les fonctionnaires comme les autres français qui travaillent…..
Ah???!!!
Quid alors de la complémentaire santé?
des contrats de prévoyance pour les AT?
du rachat du jour de carence comme bon nombre d’entreprises le font?
de la retraite progressive?
des niveaux de salaire, pour emploi équivalent, entre le privé et le public?

Je pense que c’est une bonne blague, dictée par le médiatiquement correct.

Alors qu’au final, pourquoi les fonctionnaires ne pourraient-ils pas avoir une image différente vis à vis des autres français qui travaillent?
pourquoi niveler? pourquoi un égalitarisme stérile?
pourquoi ne pas valoriser les valeurs et les missions des fonctionnaires? leurs spécificité?leur implication?leur sens du service public? (soignants, enseignants, policiers, gendarmes et autres…)
pourquoi ne pas défendre la nécessité de postes pérennes assumés par des agents qui connaissent vraiment leurs missions?

Le monde de l’entreprise est-il tellement parfait? qu’il faille se ranger à ses méthodes?
Depuis le temps, cela se saurait je pense.

On dénonce « le fonctionnaire bashing » et voilà que notre Ministre de Tutelle se montre maladroite et ambigüe…
Mais c’est sans doute pour motiver les troupes, surtout en période de Covid 19.

HERMES

21/10/2020 10h37

Bravo livra 26 pour vos propos que je partage totalement.

J’aurai juste une observation: avez-vous remarqué que chaque fois que les règles de la fonction publique étaient favorables aux fonctionnaires, les différents Présidents de la République, dans un souci d’égalité, les ont alignés sur ceux de droit commun. Par contre, dès que ceux du droit commun sont plus favorables aux salariés du privé, les mêmes Présidents n’ont jamais jugé nécessaire le rapprochement avec ceux du privé!

J’aurai juste un exemple: dans de nombreuses entreprises, les conventions collectives imposent le versement d’une indemnité souvent de plus de quatre mois de salaire quand le salarié part à la retraite… et dans la fonction publique?
On repart comme on est venu… les mains dans les poches, vides!

Nico22

24/10/2020 07h12

Madame La Ministre,

Vous avez pris le train en marche, alors que les dispositions Sapin 1 et 2 ne sont pas appliquées depuis des années en France:
Loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique.
https://www.weka.fr/actualite/droits-et-obligations/article_juridique/la-loi-sapin-2-et-le-lanceur-dalerte-quelle-protection-46010/
Depuis le 23 octobre 2019, toujours rien pour les agents ou ex agents rentrant dans les catégories ci-dessous!
https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32019L1937
Comment pouvez-vous « regarder les fonctionnaires comme les autres Français qui travaillent » lorsque la loi n’est pas appliquée?
Madame Montchalain, en vous remerciant de bien vouloir prendre en urgence toutes les dispositions nécessaires au regard de ceux qui ont été laissés pour compte par dénis de services pour fins de non recevoir!
MERCI

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement