Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Spectacle vivant

Couvre–feu : le spectacle vivant subventionné sonne la mobilisation

Publié le 16/10/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

scene-rideau-itestro-AdobeStock_12877734
© itestro-adobestock
Le Premier ministre a affirmé le 16 octobre qu’il n’y aura pas de dérogation au couvre-feu pour la culture. Les acteurs du secteur public du spectacle vivant estiment que l’alourdissement des contraintes sanitaires met en péril leurs missions d’intérêt général. Ils réclament une conférence interministérielle sur la culture.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Les règles doivent être les mêmes pour tous. Tout le monde doit être chez soi à 21 heures, sauf des exceptions très précises que j’ai énumérées (1) ». Lors d’un déplacement à Lille ce vendredi 16 octobre, le Premier ministre Jean Castex a vigoureusement repoussé toute dérogation au couvre-feu en faveur de la culture.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, avait pourtant relayé le matin même auprès du chef du gouvernement la demande des professionnels du cinéma et du spectacle vivant de considérer 21 heures comme l’heure de sortie des salles et non comme l’heure limite pour être rentré chez soi. Le billet délivré lors du paiement de la place aurait alors servi de justificatif en cas de contrôle.

  • Un assouplissement du couvre-feu pour sauver le spectacle vivant et le ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Santé : quand les collectivités reprennent la main

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Couvre–feu : le spectacle vivant subventionné sonne la mobilisation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement