Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Maisons départementales des personnes handicapées

Handicap : une nouvelle feuille de route pour les MDPH

Publié le 15/10/2020 • Par Isabelle Raynaud • dans : France

Handicap
Vege
Simplifier la vie des personnes en situation de handicap et leurs proches aidants : c'est avec cet objectif que Sophie Cluzel et Dominique Bussereau ont présenté, ce 15 octobre, la nouvelle feuille de route des maisons départementales des personnes handicapées.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les 104 Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) aident 1,7 million de bénéficiaires et répondent chaque année à 4,5 millions de demandes. Elles sont donc un rouage essentiel des politiques du handicap.

Ce 15 octobre, la secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, et le président de l’Assemblée des départements de France (ADF), Dominique Bussereau, ont présenté une nouvelle feuille de route, coconstruite, composée de 38 projets qui doivent simplifier la vie des personnes en situation de handicap et leurs proches aidants.

Huit projets majeurs

Parmi ces 38 projets, le ministère en met 8 en avant, pour leur « fort impact tant pour les usagers que pour les professionnels », comme le souligne le dossier de presse.

Quatre projets qui simplifient la vie des personnes :

  • Le déploiement des droits à vie pour simplifier le quotidien des personnes qui ont un handicap irréversible ;
  • L’amélioration de la prestation de compensation du handicap – financée par les conseils départementaux – pour prendre en compte de nouveaux besoins de la vie quotidienne, de la naissance au grand âge ;
  • Le renforcement de la participation des personnes en situation de handicap et de leurs proches aidants pour améliorer l’expression du projet de vie et le choix du parcours de chaque usager ;
  • Le déploiement d’un service en ligne de dépôt des demandes pour faciliter les démarches administratives.

Quatre autres transforment les MDPH et leur environnement pour un service amélioré :

  • La mise en œuvre d’une garantie « délais » pour raccourcir les délais de réponse ;
  • Une coopération territoriale renforcée avec une meilleure coordination des acteurs du territoire en agrégeant les démarches « Territoires 100 % inclusifs », « Réponse accompagnée pour tous » et « Communautés 360 » ;
  • Une meilleure identification des places disponibles dans les établissements et services médicosociaux avec un suivi renforcé des orientations ;
  • La création et la publication d’un baromètre MDPH pour évaluer, en toute transparence, les activités des MDPH et mesurer la satisfaction des usagers.

« Simplifier le quotidien des personnes »

« Depuis trois ans, je travaille avec les départements pour nous engager ensemble – l’Etat et l’Assemblée des départements de France – à améliorer l’accès aux droits et à simplifier la vie des personnes en situation de handicap, a expliqué, à « La Gazette », Sophie Cluzel, 48 heures avant la présentation de la feuille de route. Nous avons bâti cette feuille de route avec l’ensemble des départements, appuyé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Il y a eu des immersions dans plus de 20 MDPH pour répertorier des bonnes pratiques et construire ensemble ce pacte de confiance de transformation de ce grand service public que sont les MDPH dans chaque département. »

« C’est mon mantra depuis mon entrée au gouvernement : simplifier le quotidien des personnes en situation de handicap et celui de leurs aidants », souligne la secrétaire d’Etat. Elle se félicite qu’enfin les droits à vie des personnes en situation de handicap soient possibles : « Par exemple, quand vous avez un handicap avéré à 80% qui, en l’état de la science ne va pas s’améliorer, vous n’avez plus besoin de devoir prouver, tous les trois ans, que vous êtes trisomique, aveugle, amputé… pour bénéficier de l’AAH. C’est une avancée colossale ! »

Un baromètre pour contrôler

La feuille de route prévoit également la création d’un baromètre. « Il doit nous permettre de mesurer l’efficacité, en particulier de mesurer les avancées sur les droits à vie, les délais de traitement des dossiers, avec deux indicateurs complémentaires : l’intensité de l’activité de la MDPH et la satisfaction des usagers », explique la ministre.

Pour mettre en œuvre les mesures, des moyens sont prévus, indique Sophie Cluzel : « Nous réinvestissons 25 millions dans les MDPH : 15 millions seront alloués en 2021 et 2022 et 10 millions supplémentaires viendront en appui des MDPH connaissant de forts retards dans leur activité. »

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Santé : quand les collectivités reprennent la main

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Handicap : une nouvelle feuille de route pour les MDPH

Votre e-mail ne sera pas publié

Cathy0301

17/10/2020 01h16

Situation catastrophique dans le 78.
Plusieurs mois avant de recevoir un simple avis de réception de dossier avant Période Covid! Situation tencore plus dégradée pendant confinement et post déconfinement…Si c’est possible! Pch humaine refusée pour jeunes adultes autistes ayant besoin
d’accompagnement , pas de solution autre proposée, carte de priorité de transport refusée donc perte d’ autonomie et accentuation des problèmes de socialisation, taux de handicap à 79% car à 80% droits plus importants…qu’on m’explique le 1%….
Honte de ce qui se passe en France et surtout dans le 78. …
Parents aidants désespérés et épuisés. ..On passe notre temps à refaire des dossiers lourds avec l’angoisse de la réponse et de la crise autistique à gérer derrière…Toujours tout justifier comme si l’autisme allait disparaître d’un an à l’autre….Les délais de réponse sont si longs que lorsqu’elle arrive, il est temps de refaire le dossier….Je n’en peux plus…
Merci Mme Cluzel et aux associations pour leur travail qui me redonne un peu d’espoir…Mais quel délai pour voir concrètement une amélioration ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement