Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Festivals

Les organisateurs de festivals mettent la pression sur le ministère de la Culture

Publié le 14/10/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

festival-musique-Dusan Kostic-AdobeStock_44396469
© dusan-kostic-adobestock
Dix jours après les états généraux des festivals (2-3 octobre), les représentants du secteur ne comptent pas relâcher la pression sur le ministère de la Culture. Les groupes de travail qu'ils avaient constitués pour préparer ce rendez-vous n'attendent que les précisions de la Rue de Valois pour commencer à creuser les points-clefs d'une future politique en faveur des festivals.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Après les états généraux des festivals, qui se sont tenus les 2 et 3 octobre, les acteurs du secteur sont déterminés à ne pas laisser passer retomber l’énergie déployée lors de cet événement inédit : deux jours de débats qui ont réuni les organisateurs des festivals et les représentants du ministère de la Culture, dont la ministre Roselyne Bachelot, qui a promis un deuxième rendez-vous en 2021, au Printemps de Bourges, où seront annoncées de nouvelles modalités de soutien aux festivals.

Roselyne Bachelot donne des gages aux organisateurs de festivals

Pas d’états généraux bis au printemps

« Nous avons six mois pour brainstormer et alimenter le ministère de la Culture de nos réflexions  ! », souligne Aurélie Hannedouche, déléguée générale du Syndicat des musiques actuelles (SMA). Même ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les organisateurs de festivals mettent la pression sur le ministère de la Culture

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement