Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Financement

Eau et assainissement : quel amortissement des investissements des communes ?

Publié le 09/10/2020 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la cohésion des territoires et relations avec les collectivités territoriales : L’article L.2224-11 du code général des collectivités territoriales (CGCT) dispose que les «services publics d’eau et d’assainissement sont financièrement gérés comme des services à caractère industriel et commercial». Certains services publics industriels et commerciaux (Spic) sont assujettis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de plein droit aux termes de l’article 256 B du code général des impôts (CGI) et d’autres sur option aux termes de l’article 260 A du CGI.

L’assainissement, qu’il soit collectif ou non collectif, rentre dans cette deuxième catégorie : la collectivité peut donc opter pour l’assujettissement à la TVA.

Les règles relatives à l’amortissement des immobilisations sont différentes selon que l’activité est assujettie, ou non, à la TVA : le calcul de l’amortissement est opéré sur la valeur toutes taxes comprises de l’immobilisation pour les activités non assujetties et sur la valeur hors taxes pour les activités assujetties à la TVA.

Si la collectivité fait le choix du non assujettissement à la TVA de son activité assainissement, elle peut alors bénéficier du fonds de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée (FCTVA).

Les recettes de FCTVA sont libres d’emploi. Elles participent, comme toutes les autres ressources propres de la section d’investissement, au financement de l’ensemble des dépenses inscrites à la section d’investissement. Ainsi, le produit de FCTVA généré par un investissement n’est pas déduit de la valeur servant de base à l’amortissement d’un bien.

Les collectivités de moins de 500 habitants qui gèrent leur service public d’assainissement au sein du budget principal (en application de l’article L.2221-11 du CGCT) appliquent l’instruction budgétaire et comptable M14 qui, en matière d’amortissement, renvoie aux dispositions de l’instruction budgétaire et comptable M4 applicable aux SPIC. Les modalités d’amortissement d’une immobilisation sont la traduction de la diminution de sa valeur au fur et à mesure de son utilisation. En effet, l’amortissement d’une immobilisation est la répartition systématique de son montant amortissable en fonction de son utilisation.

Cependant, en raison des difficultés de mesure du rythme de consommation des avantages économiques, l’amortissement consiste généralement dans l’étalement, sur la durée probable d’utilisation, de la valeur des immobilisations amortissables. Il résulte donc de ces éléments qu’en principe, l’amortissement est linéaire (les dépréciations sont réparties de manière égale sur la durée de vie du bien) et pratiqué à partir de la mise en service des constructions et matériels.

C’est pourquoi le plan d’amortissement n’est pas ajusté en fonction de la situation budgétaire. De plus, le mode de financement d’un actif n’interfère pas avec le calcul de son amortissement. C’est pourquoi la valeur à amortir d’un bien ne prend pas en compte la souscription d’emprunts.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Eau et assainissement : quel amortissement des investissements des communes ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement