Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Conjoncture

Tourisme : finalement le compte n’y sera peut-être pas

Publié le 08/10/2020 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Storm approaching the beach
©Javier C. Acosta - stock.adobe.com
Les impacts de la crise sanitaire sur les recettes touristiques estivales des collectivités sont variés. Paris, les stations thermales et littorales ont raté leur saison, alors que le bilan semble mitigé pour les collectivités de montagne et que certaines communes rurales tirent leur épingle du jeu. Il faudra attendre la fin de l'arrière-saison, mal engagée avec la reprise de l'épidémie, pour établir définitivement le bilan financier de l'année.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le bilan financier de la saison touristique n’est pas uniforme pour les collectivités. Côté perdants, la fréquentation des villes en part de marché par rapport à la campagne, à la montagne et au littoral a plongé à 3 % (1). Les poids lourds touristiques n’en mènent pas large sur les recettes perdues, à cause notamment de la désertion du tourisme international : ni Paris, ni Versailles, ni Fontainebleau, ni Saint-Germain-en-Laye, villes les plus touristiques de la région parisienne n’ont souhaité répondre à nos questions.

A Paris, on estimera pourtant, à partir des chiffres de fréquentation des hôtels cet été que les produits de taxe de séjour et de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) baisseront d’environ 80 à 90 %. Côté dépenses, la ville a adopté dès l’été un ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Tourisme : finalement le compte n’y sera peut-être pas

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement