Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Occitanie : un tissu de villes moyennes ultra-fragile

Publié le 06/10/2020 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : Régions

montauban
Wiki commons
Vieillissement, risque de paupérisation et économie à faible valeur ajoutée : les magistrats financiers mettent en lumière les difficultés des villes moyennes qui font l’ordinaire de la grande région occitane.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

L’exercice est atypique. Dans un rapport rendu public le 5 octobre, la Cour des Comptes et la Chambre régionale des Comptes d’Occitanie se penchent sur les villes moyennes de la région présidée par Carole Delga (PS). 26 cités de 10 à 100 000 habitants qui jalonnent un immense territoire, deux fois plus grand que la Belgique. Des localités qui, pour la plupart, ont du mal à faire le poids face aux deux métropoles : Toulouse et Montpellier.

Parmi elles, Béziers a réélu cette année un maire proche du RN, Robert Ménard, tandis que Perpignan a porté ses suffrages sur un édile directement affilié au parti de Marine Le Pen, Louis Aliot.

Fiscalité élevée

La peur du déclassement, très prégnante chez les électeurs de ces communes, n’est pas une vue de l’esprit. Elle s’ancre dans une réalité profonde ...

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Occitanie : un tissu de villes moyennes ultra-fragile

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

07/10/2020 09h45

Intéressant cet article. J’ai tendance à penser que les principes énoncés s’appliquent dans la plupart des autres régions pour les communes similaires, sauf pour certaines étant proches de l’océan.

La problématique est liée à l’attractivité des métropoles qui aspirent les emplois et la population. Imaginer le partage de cette richesse avec les conséquences financières rattachées aux modes d’imposition des impôts locaux est impensable.
La solution passe par un changement radical des impôts locaux qui ne doivent plus être sur des biens immobiliers mais sur la richesse sur le territoire. Bien sûr, le tout avec un système de péréquation directement entre les territoires, sans passer par la manne de l’Etat.

La solution est tellement simple… que personne n’y a jamais pensé! Mais encore faut-il le courage politique pour porter un tel projet. Seul un Président de la République élu en ayant travaillé auparavant ce projet et l’ayant présenté lors de sa campagne électorale serait en droit de le développer.
En effet, les conséquences d’un tel projet sont titanesques et je doute que les « pontes » du ministère des finances soient d’accord pour remettre en cause les pouvoirs qu’ils détiennent.
Je serais ravi que par leurs actes, ces derniers démontrent que je me trompe.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement