Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Interview] Mobilités

« La réponse la plus pertinente dans le rural, c’est le transport à la demande optimisé »

Publié le 07/10/2020 • Par Nathalie Arensonas • dans : actus experts technique, France

Charles-Eric Lemaignen, président de l'ADCF et de la communauté d'agglomération Orléans Val de Loire
Charles-Eric Lemaignen, président de l'ADCF et de la communauté d'agglomération Orléans Val de Loire Gart
Pour le premier vice-président de l'ADCF, Charles-Eric Lemaignen, la question n'est pas de s'emparer de la compétence « mobilité », mais de définir un périmètre, avec la région. Pour ensuite déployer des dessertes et les financer. Deuxième article de notre dossier spécial sur la mobilité dans les territoires peu denses

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

C’est le moment ou jamais, pour les 900 communautés de communes (CC), de prendre la gouvernance des transports. Les élus vont-ils saisir leur chance ?

Que les CC prennent ou non la compétence « mobilité » importe peu. Ce qui compte, c’est qu’elles se demandent comment poser la question des déplacements et intervenir dans leur bassin de mobilité. Notre obsession, à l’Assemblée des communautés de France (ADCF), est qu’elles aient leur mot à dire et intègrent la question des mobilités dans leur projet politique. Soit elles décident, d’ici au 31 mars 2021, de devenir autorités organisatrices de mobilité (AOM) et piochent dans la gamme des solutions (transport régulier, scolaire, à la demande, mobilités douces ou partagées), soit elles ne prennent pas ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La réponse la plus pertinente dans le rural, c’est le transport à la demande optimisé »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement