Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Entreprises foncières solidaires : mise en œuvre de la réduction d’impôts pour les investisseurs

Publié le 30/09/2020 • Par Léna Jabre • dans : Textes officiels, TO parus au JO

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’article 157 de la loi de finances pour 2020 institue un dispositif de réduction d’impôt sur le revenu en faveur de contribuables qui investissent en fonds propres dans des entreprises immobilières dites « foncières solidaires ». Pour bénéficier de ce dispositif, ces foncières doivent avoir été agréées « entreprise solidaire d’utilité sociale » (ESUS) et répondre à une série d’exigences décrivant leur mission et ses conditions d’exercice, ainsi que leurs publics bénéficiaires.

Un décret du 29 septembre identifie trois secteurs d’activité dans lesquels interviennent ces foncières solidaires :

  • insertion dans des logements dits « très sociaux » de personnes précarisées (foncières de logement et d’insertion) ;
  • hébergement de personnes âgées, dépendantes ou en perte d’autonomie (foncières pour personnes dépendantes) ;
  • insertion professionnelle d’agriculteurs respectant les exigences des systèmes de production agroécologiques (foncières solidaires agricoles).

Ce texte précise notamment :

  • le contenu de la convention de mandat de service d’intérêt économique général (SIEG) conclue par chaque foncière solidaire avec la puissance publique, en vue de l’exécution de ses missions ;
  • les critères de définition des personnes en situation de fragilité économique, pour chaque secteur d’activité dans lequel intervient une foncière solidaire ;
  • les différents marchés de référence à considérer, selon ces secteurs d’activité, ainsi que les modalités de calcul de la différence entre, d’une part, les tarifs pratiqués par la foncière solidaire et, d’autre part, les tarifs moyens observés sur le marché de référence applicable ;
  • la nature et les obligations de transmission par l’entreprise des informations nécessaires à la justification du calcul du plafond annuel des souscriptions fiscalement aidées qu’elle peut accueillir.
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Entreprises foncières solidaires : mise en œuvre de la réduction d’impôts pour les investisseurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement