Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fiscalité

Comment informer davantage sur l’exigibilité de la taxe d’aménagement?

Publié le 29/09/2020 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la cohésion des territoires et relations avec les collectivités territoriales : L’exigibilité des taxes d’urbanisme, dont la taxe d’aménagement, résulte de la délivrance du permis de construire. La répartition des compétences entre les collectivités territoriales, compétentes pour délivrer le permis de construire, et l’État, compétent pour liquider les taxes, ne permet pas d’en mentionner la nature et le montant lors de la délivrance de ce dernier.

Lorsqu’après la délivrance des autorisations, les services de l’État procèdent au calcul des impositions et à leur vérification, le bénéficiaire de l’autorisation est informé par lettre du montant des taxes à payer six mois suivant la délivrance de l’autorisation. La taxe est recouvrée en deux échéances si le montant total excède 1500 euros. Les titres sont émis douze et vingt-quatre mois après la date de délivrance de l’autorisation. Au préalable, la lettre d’information, envoyée six mois après le dépôt de l’autorisation, est un moyen de communication mis en œuvre par l’État pour porter à la connaissance des futurs redevables ces taxes. Ainsi, cette lettre répond au besoin d’information avant réception des titres.

Par ailleurs, il appartient aussi aux collectivités territoriales de sensibiliser les pétitionnaires aux taxes qu’ils auront à payer dès le dépôt de leur demande d’autorisation. Cette demande doit par ailleurs obligatoirement contenir une partie fiscale : la Déclaration des Éléments Nécessaires pour de Calcul des Impositions (DENCI) qui permet de liquider les taxes d’urbanisme.

En complément, afin d’anticiper le montant des taxes d’urbanisme dues au titre de la construction projetée, et notamment celui de la taxe d’aménagement, un simulateur de calcul est disponible sur le site internet du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Le montant indiqué par le simulateur donne une estimation de la taxe à payer au regard des éléments fournis ou bien renseignés par le futur pétitionnaire.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment informer davantage sur l’exigibilité de la taxe d’aménagement?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement