Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

élections

Sénatoriales : statu quo au Palais du Luxembourg

Publié le 28/09/2020 • Par Alexandre Léchenet Jean-Baptiste Forray • dans : France

senat-facade-nord-2
Le Sénat
La droite conserve la majorité. LREM limite la casse. Seule petite nouveauté : à la faveur de leurs succès aux municipales, les écologistes vont à nouveau disposer d’un groupe.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Statu quo à la Chambre haute. A la faveur de sa victoire aux municipales, la droite conserve une confortable majorité parmi les 348 sièges. Selon les comptages de Public Sénat, les Républicains gonflent leurs effectifs de 144 à 150. L’Union centriste gagne, elle, deux sièges, de 51 à 53. Les Indépendants emmenés par l’ancien premier magistrat de Vichy, Claude Malhuret, devraient, eux, garder un groupe, avec 10 sénateurs, contre 13 auparavant.

Dans l’opposition, les socialistes enregistrent une perte de 6 sièges, de 71 à 65 unités. Une légère décrue dont profitent les écologistes. Ceux-ci vont disposer d’un groupe, comme entre 2011 et 2017. Depuis cette date, leurs représentants étaient disséminés au sein de deux formations du Sénat (RDSE et CRCE).

Le retour des écolos est la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sénatoriales : statu quo au Palais du Luxembourg

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

29/09/2020 02h25

Le Sénat est toujours le même… pardon leurs élus!

D’un côté l’Etat insiste sur la parité hommes – femmes, de l’autre des élus font le nécessaire pour éviter que cette dernière soit effective. On peut donc imaginer pour ceux qui abusent de ce subterfuge, que la place doit être bonne:

Quant à Stanislas Guérini, je trouve ses propos très étonnants: « voir dans ces résultats la marque de « l’adhésion des élus locaux à la politique du gouvernement ». « La République en marche défie les pronostics et renforce son implantation au sein des territoires et du Sénat »,.. Le groupe LREM au Sénat devrait même s’intituler « Renaissance et territoires » ».

Je pense qu’il serait plus judicieux de dire que LREM n’a pas subi une débâcle alors que les élections municipales n’étaient pas en sa faveur. Mais utiliser mes propos ne sonne pas comme il se doit à cette personne.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement