Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Droit de l'urbanisme

La ville de Chinon s’oppose toujours au projet de Plan prévention des risques d’inondation

Publié le 05/07/2011 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Le Plan prévention des risques d’inondation (PPRI) qui concerne 27 communes du val de Vienne mobilise les élus qui l’ont une nouvelle fois rejeté le 30 juin 2011. Ils plaident pour un « risque acceptable ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Prescrit par arrêté préfectoral du 15 septembre 2009, le PPRI de la Vienne (Indre-et-Loire) est actuellement soumis à enquête publique jusqu’au 20 juillet 2011.
Mais, comme il l’avait déjà fait le 14 janvier, le conseil municipal de Chinon a une nouvelle fois rejeté le 30 juin ce projet qui gèlerait une partie des espaces de la commune.
S’appuyant sur les plus hautes eaux connues au 18ème siècle, les services de l’Etat proposent notamment une cote de 6,65 mètres sous le pont ce Chinon alors que la ville plaide pour 6,30 m.
Le PPRI proposé par l’Etat reviendrait à rendre de nombreuses zones inconstructibles et à restreindre ou interdire les projets d’habitat. Plusieurs projets de logements, mais aussi une bibliothèque ou un déplacement de centre commercial seraient ainsi remis en cause. 

Des rez-de chaussées libres pour assurer l’écoulement des eaux – Le conseil municipal a donc émis un avis défavorable au projet. L’opposition est notamment animée par l’adjoint à l’urbanisme Yves Dauge, sénateur socialiste et ancien président de l’Association française de prévention des catastrophes naturelles. Il plaide notamment pour la reconnaissance du « risque acceptable » car « quand une route est coupée tous les dix ans par la montée des eaux, il vaut mieux en prévenir les habitants plutôt que de la rehausser de plusieurs mètres». La ville est également favorable à l’édiction de prescriptions particulières comme la constructibilité sous réserve que les rez-de chaussées restent libres pour assurer l’écoulement des eaux. La ville demande donc à la population de s’exprimer lors de l’enquête publique. 

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La ville de Chinon s’oppose toujours au projet de Plan prévention des risques d’inondation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement