Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Intercommunalité

Les élus de Dordogne dénoncent le schéma départemental de coopération intercommunale

Publié le 05/07/2011 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Les conseillers généraux Marc Mattera (divers droite) et Jean Fourloubey (PS), respectivement vice-président et président du syndicat mixte départemental de l'eau (SMDE) de la Dordogne, dénoncent le projet de schéma départemental de coopération intercommunale qui préconise de réduire de plus de la moitié le nombre des 54 syndicats intercommunaux d'adduction d'eau potable (SIAEP).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les deux élus, qui se font les porte-paroles des présidents des SIAEP, compte obtenir la majorité des deux tiers contre le projet de schéma qui doit être validé entre le 15 et le 20 juillet. «Je ne suis pas contre les fusions mais elles doivent être réfléchies et volontaires et non imposées », déclare Jean Fourloubey, par ailleurs président du SIAEP de Coulounieix-Razac (29 communes ; 20 000 abonnés).

« Le schéma ne tient pas compte des interconnexions et des volontés de coopération déjà exprimées», renchérit Marc Mattera, interrogé par la Gazette des communes le 4 juillet. « Béatrice Abollivier, préfète de la Dordogne, a bâti certains regroupements de SIAEP sur la base des périmètres qu’elle préconise pour les communautés de communes de telle manière que ces nouveaux syndicats soient dissous au profit des nouveaux EPCI. Cela compromet le syndicat départemental », analyse l’élu, également à la tête du SIAEP de Monpazier-Beaumont (3 500 abonnés ; 27 communes).

Pallier le vide laissé par l’ex-direction départementale de l’agriculture – Créé en juin 2010, le SMDE assure, sous forme de mise à disposition de son personnel, les missions de secrétariat administratif et comptable des contrats d’eau potable, leur renégociation et leur suivi. 

A l’époque, les élus voulaient ainsi pallier le vide laissé par l’ex-direction départementale de l’agriculture qui n’assiste plus les collectivités dans la gestion de l’eau potable.
Pour l’heure, seule la mise en place de périmètres de protection a été retenue comme compétence obligatoire du SMDE.
Il compte 69 services adhérents, dont 49 SIAEP et 19 communes isolées. Ils regroupent 80% des 557 communes de la Dordogne.

La Dordogne compte 54 syndicats de distribution et deux syndicats de production d’eau. En introduction de son schéma, la préfète de Dordogne Béatrice Abollivier insiste « sur les chevauchements des périmètres ». Elle propose le maintien de 22 structures renforcées et 17 opérations de fusion de syndicats. Le schéma poursuit plusieurs objectifs :

  • le regroupement des services d’eau et d’assainissement pour réaliser des économies d’échelle,
  • développer les capacités de pilotage,
  • améliorer la transparence financières,
  • lancer des appels d’offres plus attractifs afin de faire jouer la concurrence au bénéfice de l’usager.
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Moby, un programme CEE pour l'écomobilité scolaire

de ECO CO2

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les élus de Dordogne dénoncent le schéma départemental de coopération intercommunale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement