Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Sapeurs-pompiers : le projet de décret sur la réorganisation des examens et concours rejeté

Publié le 23/09/2020 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

concours
Dekdoyjaidee/AdobeStock
Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale a rejeté mercredi 23 septembre le projet de décret fixant les modalités d’organisation des concours et examens professionnels pour le recrutement de sapeurs-pompiers professionnels. Les organisations syndicales estiment que le texte est prématuré et ne favorise pas la diversité dans les rangs.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avis défavorable unanime des organisations syndicales. Etudié par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) ce mercredi 23 septembre, le projet de décret fixant les modalités d’organisation des concours et examens professionnels pour le recrutement de sapeurs-pompiers professionnels a été rejeté.

Ce texte doit procéder à la refonte des huit décrets fixant les modalités d’organisation des concours et examens professionnels des cadres d’emplois des sapeurs et caporaux, des lieutenants, des capitaines, commandants et lieutenants-colonels et de conception et de direction de sapeurs-pompiers professionnels (SPP), au sein d’un décret unique.

Il poursuit plusieurs objectifs, notamment la simplification des textes réglementaires afin d’améliorer leur intelligibilité pour les candidats, les membres du jury, les examinateurs et les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) ; l’harmonisation des concours entre eux, ainsi qu’avec le reste de la fonction publique, pour améliorer la cohérence et la pertinence des modalités de recrutement et de promotion des SPP ; la rationalisation des épreuves pour améliorer la cohérence entre les coûts (financiers et humains) de préparation des concours, les compétences évaluées et les pré-requis attendus de la part des candidats.

Une refonte réclamée depuis longtemps par les organisations syndicales. Le CSFPT avait remis un rapport en ce sens sur l’état des lieux de la filière en octobre 2018 dans lequel il remontait les problématiques d’harmonisation des règles des concours liées à la publication des décrets de 2012. « Ces décrets disposent de beaucoup de spécificités et nous estimons que les pompiers, en tant qu’agents de la filière territoriale, ne doivent pas répondre à des conditions spécifiques pour leurs concours. Il faut donc une harmonisation », précise Sébastien Bouvier, chargé de mission Sdis à la fédération CFDT Interco.

Pour autant, le texte présenté ce jour est prématuré selon les représentants du personnel. « Un travail spécifique sur la mise à jour de la filière sapeurs-pompiers est en cours avec la formation spécialisée 3, poursuit Sébastien Bouvier, chargé de mission Sdis à la fédération CFDT Interco.  Pourquoi apporter des modifications alors qu’un travail de fond est en cours sur le sujet ? C’était d’ailleurs le sens de l’amendement déposé par la CGT qui demandait le retrait de ce texte. »

Rupture d’égalité pour les syndicats

Parmi les différentes modifications, le projet de décret prévoit de placer les épreuves physiques en pré-admission afin de palier des difficultés d’organisation des épreuves pour le concours de caporal, en raison du nombre très important de candidat. Il s’agit aussi de ne pas avoir à convoquer aux oraux les candidats qui obtiennent une note éliminatoire à ces épreuves.

« Les grilles d’évaluation ne nous ont pas été transmises, or cela pose question », déplore Sébastien Bouvier. Pour Xavier Boy, président fédéral de la FA SPP-Pats, cela ne favorise pas la féminisation des Sdis ni l’égalité des chances pour les candidats : « Nous avons dénoncé le fait que les barèmes appliqués aux épreuves sportives ne peuvent pas faciliter la féminisation et la diversité dans nos rangs. Il faudrait des barèmes davantage adaptés aux femmes et aux hommes qui ont des petits gabarits. Par ailleurs, il y a un problème d’égalité des chances. Ce sont des épreuves qui nécessitent du matériel comme des poids ou des agrès. Or les personnes qui souhaitent candidater et qui n’ont pas la chance soit d’être sapeur-pompier volontaire, soit d’avoir accès à un centre de secours pour bénéficier de ces dispositifs ne peuvent pas s’entrainer. »

Un argument réfuté par Olivier Richefou, président de la Conférence nationale des services d’incendie et de secours (CNSIS) : « Il faut poursuivre la féminisation des Sdis mais cela ne veut pas dire qu’il faut éliminer toute épreuve physique. Si une inaptitude physique est flagrante, cela ne me semble pas anormal que ce soit un critère éliminatoire. Ce qui est proposé répond à un certain équilibre pour nous, employeurs. »

Le projet de décret devrait être représenté au prochain CSFPT prévu le 14 octobre.

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sapeurs-pompiers : le projet de décret sur la réorganisation des examens et concours rejeté

Votre e-mail ne sera pas publié

Jim

24/09/2020 08h47

Bonjour , la profession de sapeur-pompier nécessite une qualité physique indéniable .le poids du matériel , des victimes à brancarder ou à extraire d’un incendie demande une puissance relative .
Les barèmes de sport permettent de limiter l’accès à cette profession , à des personnes qui mettraient en danger eux même et les autres .
Cordialement .
JM

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement