Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Crise sanitaire

Covid : nouvelles restrictions dans les grandes villes

Publié le 23/09/2020 • Par Alexandre Léchenet • dans : Actu prévention sécurité, France

Capture(2)
D.R.
La situation épidémique s'aggrave sur l'ensemble du territoire, a annoncé le ministre de la Santé mercredi soir. Il a annoncé des mesures localisées, en fonction de la circulation du virus en trois zones, avec une fermeture des bars, restaurants et lieux recevant du public dans la métropole d'Aix-Marseille et en Guadeloupe.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

On efface tout et on recommence. Olivier Véran a présenté une nouvelle classification lors de son point hebdomadaire sur l’épidémie de Covid-19. Trois nouvelles catégories s’ajoutent ou remplacent les précédentes, qu’elles soient « sanitaires » ou « politiques » et s’accompagnent de mesures plus strictes.

L’épidémie montre une reprise depuis plusieurs semaines, avec une augmentation des hospitalisations depuis plusieurs jours. « La situation continue globalement de se dégrader, a déclaré le ministre, et la circulation du virus atteint dans certains territoires des niveaux tels que les conséquences sanitaires (…) exigent que nous prenions des mesures supplémentaires. »

« Approche territoriale »

Comme lors de récentes conférences de presse, le ministre, après avoir présenté la situation, laisse aux préfets le soin de prendre des mesures adaptées pour freiner l’avancée de l’épidémie. Il est revenu sur ce qu’il appelle « l’approche territoriale dans la lutte contre l’épidémie ».

Concrètement, quatre catégories ont été annoncées et peuvent concerner des départements, des métropoles ou des villes : la zone d’alerte, la zone d’alerte renforcée, la zone d’alerte maximale et l’état d’urgence sanitaire.

classement

La classification se fait en fonction de trois indicateurs : le taux d’incidence en population globale, le taux d’incidence pour les personnes âgées de plus de 65 ans et la part des patients Covid-19 dans les services de réanimation.

Le taux d’incidence correspond au nombre de nouveaux cas positifs par semaine pour 100 000 habitants. La zone d’alerte est atteinte lorsqu’il dépasse 50 cas pour 100 000 hab., la zone d’alerte renforcée avec 150 cas pour 100 000 hab. et la zone d’alerte maximale lorsque ce taux d’incidence dépasse 250 cas pour 100 000 hab. Cet indicateur se conjugue également avec le taux d’incidence parmi les plus âgés et l’occupation des services de réanimation.


En fonction de la classification des territoires, différentes mesures sont prises. Elles seront ajustées dans les 48 heures, en concertation avec les agences régionales de santé et les élus. « Ces mesures sont prises pour 15 jours mais sont naturellement réévaluées en fonction de l’évolution de la situation », a précisé le ministre.

« Il faut donc, pour chaque territoire, prendre les mesures adaptées, celles qui permettront de poursuivre la vie économie, culturelle et sociale, mais aussi de réduire et de réglementer les événements et activités dont on sait qu’ils sont particulièrement propices à la circulation du virus. »

Aucun territoire n’est pour l’instant sous le coup de l’état d’urgence sanitaire, deux territoires sont en zone d’alerte maximale, onze métropoles sont en zone d’alerte renforcée et 69 départements sont en zone d’alerte.

resume

Zone d’alerte

69 départements sont concernés. Ces départements se caractérisent par « une circulation active du virus ». Les rassemblements y sont limités à 30 personnes – salles polyvalentes, salles des fêtes et autres établissements où peuvent avoir lieu des fêtes devront respecter cette jauge – et le préfet peut prendre des mesures supplémentaires en concertation avec élus locaux et les agences régionales de santé.

Zone d’alerte renforcée

Onze métropoles – Bordeaux, Lyon, Nice, Lille, Toulouse, Saint-Étienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier et Paris et les départements de la petite couronne – sont concernées. Elles sont caractérisées par « une circulation très intense du virus dans la population générale mais surtout le fait que cette circulation commence à toucher les personnes âgées ».

Dans ces territoires, le télétravail doit être favorisé. La jauge des rassemblements est abaissée à 1000 personnes, si les conditions sanitaires sont respectées.

Les grands événements déclarés et fêtes étudiantes et les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits dans les espaces publics et les rassemblements privés doivent être « limités ». Salles de sports et gymnases doivent également fermer. Ces mesures entreront en vigueur samedi 25 septembre.

Les salles des fêtes et salles polyvalentes vont fermer. Les activités festives et associatives y sont donc interdites. Les bars devront fermer de manière anticipée, au plus tard à 22 heures, en fonction des décisions des préfets. Ces fermetures auront lieu à partir de lundi 28 septembre.

Le ministre a également annoncé que Tours, Strasbourg, Clermont-Ferrand et Dijon pourraient être concernées la semaine prochaine si la situation sanitaire ne s’améliorent pas.

Zone d’alerte maximale

La Guadeloupe et la métropole d’Aix-Marseille dans les Bouches-du-Rhône sont concernées. Outre les mesures ci-dessus, les bars et restaurants seront fermés, à partir de samedi 25 septembre, ainsi que tous les établissements recevant du public, sauf les cinémas, musées et théâtres qui disposent de protocoles stricts. Le télétravail est fortement encouragé.

Ces mesures pourraient être prolongées. « L’objectif est qu’elles ne durent pas plus de deux semaines, le temps de freiner la propagation du virus », a précisé le ministre.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Covid : nouvelles restrictions dans les grandes villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement