Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Politiques publiques

Santé : les collectivités veulent reprendre la main

Publié le 29/09/2020 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Actu expert santé social, Dossiers d'actualité, France

THEMA-HOPITAL
Spotmatik/AdobeStock
La première vague de la pandémie de Covid-19 a montré l’importance des élus locaux – et notamment des maires – dans la gestion de la crise sanitaire. Si la santé est une compétence de l’Etat, difficile de faire sans eux, surtout pour être au plus proche de la population.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

«Je n’ose imaginer ce qui se serait passé sans l’hôpital de Remiremont ! » rembobine Marie-Jo Clément, la maire (SE) de Cornimont (3 200 hab., Vosges), où l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) a été l’un des premiers foyers de l’épidémie. Vingt-cinq décès. L’ancienne aide-soignante plaide avec une conviction réactivée pour le maintien des hôpitaux à portée de population. Il est vrai que l’on est dans la région Grand Est, touchée de plein fouet, où, au plus fort de la crise, le directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) n’avait pas vu « de raison de remettre en cause » le plan de fermeture de lits et de suppression de postes au centre hospitalier universitaire de Nancy. Démis de ses fonctions le 8 avril, il a été le seul fusible administratif à ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Santé : les collectivités veulent reprendre la main

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement