Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Les collectivités peuvent-elles profiter de la rentabilité des sociétés concessionnaires autoroutières ?

Autoroutes

Les collectivités peuvent-elles profiter de la rentabilité des sociétés concessionnaires autoroutières ?

Publié le 21/09/2020 • Par Isabelle Jarjaille • dans : France

Autoroute
å©hcast - stock.adobe.com
Une commission d'enquête sénatoriale met l'accent sur la forte rentabilité des sociétés d'autoroutes et préconise de mettre un terme aux compensations (allongement des concessions ou hausse tarifaire) pour financer de nouveaux investissements. Cela pourrait compromettre des aménagements locaux, à moins que les sociétés acceptent de faire un geste.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

D’après une étude commandée par la Commission d’enquête sénatoriale sur le contrôle, la régulation et l’évolution des concessions autoroutières, les sociétés concessionnaires d’autoroutes pourraient verser 40 milliards d’euros de dividendes d’ici à la fin de leurs contrats (entre 2031 et 2036), auxquels s’ajoutent les 30,6 milliards d’euros touchés par leurs actionnaires depuis 2006.

Dans leur rapport, publié le 18 septembre, les sénateurs estiment que la « rentabilité actionnaires serait atteinte autour de 2022 » pour Vinci et Eiffage et que « la durée de ces contrats de concession était donc manifestement trop longue d’au moins 10 ans ». Face à ce constat, la  commission fait 38 propositions afin de « partager équitablement les profits futurs avec

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : comment les collectivités répondent à l’urgence sociale

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités peuvent-elles profiter de la rentabilité des sociétés concessionnaires autoroutières ?

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

22/09/2020 09h41

Quel bel article!

Au fait, je ne me souviens plus du nom du Président de la République ni du nom du parti politique qui était à ses côtés pour mettre en place ces concessions.
Je me demande si ceux qui crient au scandale aujourd’hui ne sont pas ceux qui, hier, ont adopté des deux mains la mise en place de ces concessions. Bien sûr, je ne parle pas des mêmes élus (même si il faudrait faire une analyse plus poussée) mais des partis politiques auxquels ils sont affiliés.

Cela démontre encore une fois que quand on est dans la majorité on vote les décisions prises par l’Elu (celui qui gère) et dans l’opposition… mais on ne craint pas de renverser les rôles dès lors que l’on n’est plus dans la majorité!

C’est tout simplement navrant et on se demande après pourquoi le citoyen ne veut plus voter?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement