Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Reconduction du plan Logement d’abord – le « oui, mais » des associations

Publié le 18/09/2020 • Par Rouja Lazarova • dans : France

logement
R. Herhold / AdobeStock
A l’occasion du troisième anniversaire du plan quinquennal « Logement d’abord », la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, annonçait, le 10 septembre, son renforcement financier et humain, et son élargissement à de nouveaux territoires. Une enveloppe budgétaire de 34 millions d’euros par an pendant deux ans est prévue. Globalement satisfaites de ces annonces, les associations regrettent que les moyens ne soient toujours pas à la hauteur de l’enjeu – sortir les sans abris de la rue et leur proposer un logement décent.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Disons-le, on est plutôt satisfait », tranche Emmanuel Heyraud, directeur de la Cohésion sociale et du développement urbain à France Urbaine, une des trois associations d’élus locaux liées au deuxième appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour la mise en œuvre accélérée du plan Logement d’abord, annoncé le 10 septembre dernier par la ministre du logement Emmanuelle Wargon. « Nous sommes contents de voir confortés ce dispositif et cette dynamique qui répondent à un vrai enjeu, résorber le sans-abrisme qui s’est développé sur certains de nos territoires », poursuit-il.

Même satisfaction affichée du côté des associations de solidarité. « Ce deuxième AMI est une bonne chose. On a toujours plaidé pour que cette politique – qui implique une impulsion nationale – soit territorialisée », affirme ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Reconduction du plan Logement d’abord – le « oui, mais » des associations

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement