Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

services publics

Ces collectivités qui font des communs sans le savoir

Publié le 18/09/2020 • Par Brigitte Menguy Delphine Gerbeau • dans : Dossiers d'actualité, France

Jardin du bonheur (6)
Sébastien Jarry / La fabrique des quartiers
Monnaie locale, boîtes à livres partagées, listes citoyennes… Du Pays basque à Strasbourg, nombre d’initiatives existant dans les collectivités se rapprochent de l’esprit de gestion public-communs, sans répondre strictement à sa définition.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La définition admise des communs contient trois éléments : un bien commun, une gouvernance et un corpus de règles. Un tout qui rend le concept parfois complexe à appréhender. « Je trouve que la notion des communs est enfermante. A ­Nantes, on est plus dans le “faire en commun” que “faire des ­communs”, compare ­Sandra ­Rataud, codirectrice du pôle “dialogue citoyen, évaluation et prospective” mutualisé entre la mairie et la métropole . Nous avons des jardins partagés, la plateforme ­Nantes ­Patrimonia et, durant la crise sanitaire, nous avons mis en place une plateforme d’entraide citoyenne. Il y a un fil à tirer de ces initiatives. Mais sont-elles des communs ? »

­Xavier ­Perrin, directeur du projet « communs » à la ville de ­Grenoble prévient : « Attention à ne pas avancer avec pour ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

L’action publique de demain se façonne dans les communs

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ces collectivités qui font des communs sans le savoir

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement