Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Non classé
  • De l’intérêt d’un portail digital de financement des acteurs publics en Europe

De l’intérêt d’un portail digital de financement des acteurs publics en Europe

Publié le 05/10/2020 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

GDC_illustration_article_CAPVERIANT
D.R.
Les acteurs publics et leurs financeurs manquent encore cruellement d’outils modernes, sécurisés et fiables pour faciliter leurs échanges. La plateforme digitale CAPVERIANT a pour ambition d’être cette solution en proposant un portail d’informations et de services de référence pour simplifier, fluidifier et dynamiser les relations entre emprunteurs et investisseurs.

C’est une relation gagnant-gagnant. D’un côté, des acteurs publics locaux qui ont besoin de diversifier leurs sources de revenus et d’accéder facilement à une palette plus large de financements, de l’autre, des prêteurs (banques ou institutionnels) qui cherchent à identifier les appels d’offres et à y répondre au plus précis et au plus vite. Dans un contexte de taux bas et d’incertitude croissante sur le positionnement à venir de certains prêteurs (temporairement masquée par une surliquidité, conséquence de la politique monétaire actuelle de la BCE), l’accès à une information complète et fiable est un élément clé pour faciliter une prise de décision  rapide et sereine. C’est dans ce contexte que CAPVERIANT a lancé sa plateforme digitale dont l’objectif est de simplifier et accélérer les relations entre emprunteurs publics et investisseurs privés.

 

Un financement du secteur public en Europe très cloisonné et peu innovant

Cette nouvelle solution intervient dans un contexte de marchés européens encore fortement cloisonnés. En Allemagne, les Länder et municipalités recourent à l’emprunt sous des formes différentes. Si les premiers procèdent majoritairement à des émissions obligataires, les seconds font principalement appel aux caisses d’épargne locales (Landesbanken) et aux banques publiques régionales de développement (Förderbanken) de leur ressort géographique. En Espagne, depuis la crise financière de 2008, la dette locale est surtout contractée (à 58%) auprès de dispositifs publics de financement mis en place par l’État. Le financement bancaire, principalement assuré par des acteurs nationaux, représente à peine 29% du total et les émissions obligataires 16%. En Grande-Bretagne, alors que les collectivités peuvent librement recourir à l’emprunt, l’appel aux financements externes est majoritairement couvert par un dispositif public du ministère des finances, le Public Works Loan Board (PWLB) qui fournit près des trois quarts des prêts aux collectivités, laissant une part résiduelle aux banques (10%) et à l’obligataire (6%). Idem en Suède avec une agence publique « Kommuninvest », détenue par plus de 90% des collectivités locales, qui représente près de 60% du total des financements. Autant d’occasions de vérifier que dans les principaux pays européens, le financement des acteurs publics locaux émane d’acteurs majoritairement nationaux, voire locaux, et reste de surcroît effectué de façon traditionnelle par le biais d’échanges d’informations bilatéraux et multiples via messagerie électronique.

 

L’image d’un marché public très fermé en France

La situation au sein de l’Hexagone n’échappe pas à la règle avec cinq principaux acteurs bancaires français qui représentent 64% du total des financements nouveaux en 2019 selon les chiffres de l’observatoire 2020 de Finance Active, le reste étant couvert par les  banques publiques (19%) et l’obligataire (17%).

Dans un tel contexte, la création de passerelles plus larges entre investisseurs et emprunteurs prend tout son sens. Et c’est précisément là où les plateformes digitales peuvent jouer un rôle décisif pour modifier le paysage du financement du secteur public local, offrant une voie alternative entre l’appel d’offre classique et les émissions obligataires. « Nous souhaitons attirer le plus grand nombre d’investisseurs crédibles et de confiance sur notre plateforme, afin qu’ils participent au financement de projets publics utiles sur le plan social et environnemental, explique Florence Lavaud, directrice générale de CAPVERIANT France. Nous comptons également sur nos emprunteurs pour faire savoir qu’ils sont ouverts à de nouveaux prêteurs car le marché́ français a la réputation d’être très fermé, ce qui fait peur aux investisseurs. »

 

Un portail de référence pour fluidifier les échanges

Dans ce contexte, les plateformes digitales de financement représentent une solution à la fois sûre et rapide, même s’il leur faudra encore du temps pour             arriver à maturité et remplir toutes les promesses d’un outil digital, au côté des acteurs du financement public dans le long terme, avec la chance pour tous les acteurs, à court terme, de co-construire l’outil qui correspond le mieux à leurs besoins. « L’intérêt pour les investisseurs qui utilisent CAPVERIANT est de disposer d’un accès direct à des consultations de financement lancées par des emprunteurs publics », précise Florence Lavaud. C’est aussi la garantie pour les nouveaux investisseurs d’accéder en ligne et en toute sécurité à une base d’informations à forte valeur ajoutée sur les emprunteurs qui déposent un appel d’offre sur la plateforme. Au menu : chiffres financiers et tendances socio-économiques, documents financiers et rapports d’activité, pouvoirs et délégations de signatures, le tout enrichi du support possible du réseau de partenaires, avocats, agences de notation ou conseils financiers. Sans oublier la possibilité de consulter des contrats types en ligne. « En visant l’efficacité, CAPVERIANT a (également) vocation à s’intégrer aux outils existants comme les logiciels de gestion de dette et à établir un dialogue avec les banques afin de fluidifier les démarches des investisseurs et des emprunteurs. » Un moyen pour chaque acteur de gagner un temps précieux, en facilitant les passerelles entre les outils des collectivités et ceux des investisseurs pour la finalisation des transactions et le transfert de données, d’assurer un financement au meilleur coût de nos infrastructures et services publics. En toute transparence.

200% : c’est le taux de progression des enregistrements sur la plateforme en ligne Capveriant en six mois.

3,7 Mds € : c’est le montant des consultations publiées sur le portail depuis le 1er janvier 2019.

235 : c’est le nombre de consultations publiées sur la plateforme depuis le 1er janvier 2019.

115 : c’est le nombre de collectivités ayant participé à un webinaire de démonstration de la plateforme en juin 2020.

16 ans : c’est le nombre moyen d’années d’expérience dans le financement des collectivités publiques de l’équipe de CAPVERIANT France

 

Contenu proposé par CAPVERIANT

Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

De l’intérêt d’un portail digital de financement des acteurs publics en Europe

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement