Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Mobilités

Le mercato des DG chamboulé par la crise sanitaire

Publié le 17/09/2020 • Par Emeline Le Naour • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

©rudall30 - stock.adobe.com
Avec un second tour des élections retardé de plusieurs semaines, le renouvellement des conseils municipaux et intercommunaux a pris un tournant inédit imposant aux élus l’urgence de l’action politique. Un contexte qui a également changé la donne pour les DG dont le mercato a été quelque peu chamboulé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« J’ai pris mes fonctions de directeur général des services entre les deux tours de l’élection municipale. C’était pour le moins inhabituel et une petite prise de risque pour moi », reconnaît David Le Borgne, DGS de la ville de Mayenne et de Mayenne communauté (33 communes, 38 000 hab., 420 agents).

Auparavant DGS de Pont-Péan, commune de Rennes Métropole (Ille-et-Vilaine), David Le Borgne – dont la candidature avait été adoubée au préalable par les trois candidats en lice à la mairie de la ville – a dû faire face à « un calendrier perturbé » dès sa prise de fonctions. Le tout, sans même savoir quel édile il allait servir : « ce poste de DGS ville-interco mutualisé était vacant depuis 8 mois, à cela s’est ajoutée la crise sanitaire, il y avait donc une volonté d’agir vite de la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : comment les collectivités répondent à l’urgence sociale

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le mercato des DG chamboulé par la crise sanitaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement