Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Réinsertion

Réinsertion des détenus : les missions locales réclament davantage de conseillers justice

Publié le 17/09/2020 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu expert santé social, Actu experts prévention sécurité, France

Prison
Adobe Stock
En Auvergne-Rhône Alpes, le réseau de référents Justice dans les missions locales a disparu, faute de financement. Partout en France, la situation est alarmante. L’Union nationale des missions locales (UNML) réclame la création de nouveaux postes et va prochainement entamer des discussions avec la délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) du ministère du Travail.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’était, aux yeux de l’Union nationale des missions locales (UNML), l’exemple à suivre. Depuis 2012, les missions locales de la région Auvergne-Rhône-Alpes disposaient de conseillers justice spécifiquement dédiés à l’accompagnement des jeunes sous-mains de justice en milieu fermé. C’est désormais terminé.

Au printemps, le réseau de conseillers justice dédié à la réinsertion des détenus mis en place en 2012, a été supprimé. « La Direccte (1) a stoppé son financement fin 2019. Le Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD), qui venait en complément, ne suit plus. Le dispositif s’est arrêté en mars 2020 », déplore Marylène Fiard, présidente de l’association régionale des missions locales.

Inquiète, cette élue, également vice-présidente de l’UNML, a multiplié les courriers aux ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

PLFSS 2022 : qu’est-ce qui change pour les collectivités ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réinsertion des détenus : les missions locales réclament davantage de conseillers justice

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement