Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Coronavirus

Le jour de carence maintenu, les syndicats vent debout

Publié le 16/09/2020 • Par Claire Boulland • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

©ursule - stock.adobe.com
"Incompréhensible." Alors que le respect des règles sanitaires laisserait à désirer dans un grand nombre d'administrations, les syndicats de la fonction publique jugent irresponsable de maintenir le jour de carence. La ministre de la Transformation et de la fonction publiques souhaite que lui soient remontées les situations particulières. Et propose d'en rediscuter dans le cadre de la concertation sur la protection sociale complémentaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Deux heures avant le premier comité de suivi bimensuel de gestion de la crise sanitaire dans la fonction publique, mardi 15 septembre, Amélie de Montchalin twittait : « Face au #COVID19, il ne peut y avoir ni totems, ni ‘toujours’, ni ‘jamais’. Le jour de carence a été rétabli dans la #fonctionpublique car nous ne sommes plus en état d’urgence sanitaire. Bien sûr nous serions prêts à le suspendre à nouveau s’il reprenait » Une façon de clore le débat avant qu’il ne débute.

Mais devant les syndicats pour le moins insatisfaits de cette réponse, la ministre de la Transformation et de la fonction publiques a « laissé porte mobile », citent plusieurs d’entre eux. Elle a indiqué que ce sujet pourrait être abordé dans le cadre de la concertation sur la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le jour de carence maintenu, les syndicats vent debout

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

16/09/2020 04h31

Je me demande si la raison n’aurait pas été de supprimer le jour de carence pour les seules personnes soit atteintes du coronavirus, soit reconnues comme personnes contacts avec l’obligation de ne plus se rendre à son travail durant sept jours?

Mettre en place cette mesure pour ces seuls agents aurait montré que l’Etat et son Gouvernement prennent la mesure de l’état actuel de la situation et qu’ils apportent une réponse plus adéquate à la question posée.

Mais, comme on peut le voir dans ce cas, si le Président a affirmé haut et fort que l’après COVID-19 serait différents de l’avant, ses plus proches collaborateurs n’en ont pas été informés!
Plus sérieusement, les mesures adoptées par les différentes instances nationales ou locales montrent que le plus pressant est la relance économique et tant pis pour les autres questions.

Comme j’ai le plus souvent tendance à le dire, il faut un Candide dans TOUTES les instances décisionnaires, non pas pour prendre les décisions, mais pour apporter un œil neuf, sans préjugé ni parti pris aux Décideurs.
Quand cela existera, nous pourrons alors affirmer que l’après est bien différent de l’avant!

Al

18/09/2020 09h35

C’est que ça ne doit pas être si important que ça d’être atteint du COVID et de venir travailler. Les incohérences dans toute cette gestion de crise sanitaire commencent à s’accumuler…

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement