Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Démunies face aux fermetures de classes, les collectivités attendent des signes de l’Etat

Education

Démunies face aux fermetures de classes, les collectivités attendent des signes de l’Etat

Publié le 11/09/2020 • Par Olivier Schneid • dans : France

Children students in medical masks leave the school.
D. Tadevosian/Adobestock
Alors que les fermetures de classes et d’écoles se multiplient dans le pays, les collectivités déplorent des « incohérences » dans les prises de décision. Elles regrettent aussi de ne pas être associées par l’Etat aux réflexions sur la gestion de la crise en cas, hautement probable, d’aggravation continue de la situation sanitaire

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dijon (Côte d’Or), Strasbourg (Bas-Rhin), Verpillère (Isère), Pélissane (Bouches-du-Rhône), Avignon (Vaucluse), Ibos (Hautes-Pyrénées), Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne), Poitiers (Vienne)… Depuis la rentrée scolaire, la liste des fermetures de classes le plus souvent mais d’écoles parfois ne cesse de s’allonger. Trente-deux établissements sur 60 000 et 524 classes sur 150 000, « ça reste limité », a tenu à relativiser le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, jeudi 10 septembre. Mais, dans les collectivités, on s’étonne d’un « décalage entre l’optimisme de la communication institutionnelle et la réalité du terrain », souligne la présidente de l’Association nationale des directeurs de l’éducation des villes (Andev), Rozenn Merrien.

  • Rentrée scolaire :Jean-Michel Blanquer veut ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Démunies face aux fermetures de classes, les collectivités attendent des signes de l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement