Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mobilités

Transports publics : l’Ile-de-France sauvée, quid de la province ?

Publié le 09/09/2020 • Par Arnaud Garrigues • dans : A la une, A la une, A la Une finances, Actu experts finances, actus experts technique, France, Régions

metro-paris
Adobestock
Le syndicat des transports d'Île-de-France est finalement parvenu à trouver un accord avec le gouvernement, qui accepte d'éponger une partie de ses baisses de recettes et lui a accordé une avance remboursable. Reste à savoir si les autorités organisatrices de la mobilité de province vont pouvoir bénéficier du même dispositif.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cela fait des mois que les élus et les opérateurs de transports publics alertaient le gouvernement sur la situation économique désastreuse de ce secteur, avec un trou abyssal de plus de 4 milliards d’euros. Mais l’Etat restait étrangement insensible à ces alertes… Ce mardi 8 septembre, un accord a finalement été trouvé entre le gouvernement et Ile-de-France mobilités (IDFM), autorité organisatrice (AO) présidée par Valérie Pécresse et dont le budget représente à lui seul la moitié de celui de toutes les autorités organisatrices de la mobilité. D’où l’importance du cas francilien.

Pour l’année 2020, IDFM a estimé ses pertes à 2,6 milliards d’euros, soit 1 Md€ de pertes sur le versement mobilité et 1,6 Md€ de pertes sur les recettes voyageurs, correspondant à 26% de ses recettes ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Transports publics : l’Ile-de-France sauvée, quid de la province ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement