Plan de relance

Stratégie hydrogène : les priorités de l’État

Par • Club : Club Techni.Cités

Des bus à hydrogène circulent à Lens

C.P.

Le gouvernement a dévoilé une stratégie baptisée « France Hydrogène ». Assortie de 7,2 milliards d'euros sur dix ans, elle vise à massifier la production et la consommation d'hydrogène décarboné dans les territoires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Une bouffée d'oxygène pour l'hydrogène

Concrètement, l’Ademe prévoit déjà de lancer deux appels à projets. Le premier sur les « briques technologiques et démonstrateurs » sera doté de 350 millions d’euros sur 3 ans. Il vise à développer des composants pour la production, le transport et la consommation d’hydrogène. Il faut dire que le gouvernement insiste sur la création d’une véritable filière industrielle française. « Nous n’aidons pas pour rien ! », a prévenu Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. « Nous aidons pour qu’il y ait des emplois, des usines, des relocalisations… »

Le deuxième appel à projets, doté de 275 millions, concernera des « hubs territoriaux ». Dit autrement, le déploiement, par des consortiums réunissant des collectivités et des industriels d’écosystèmes « de grande envergure regroupant différents usages (industrie et mobilité), pour favoriser au maximum des économies d’échelle ». Ces deux appels à projets seront lancés dans les prochaines semaines. Sans attendre, l’Ademe appelle les candidats à se manifester : « Nous avons des budgets. Nous privilégions des dispositifs que vous connaissez, alors venez avec vos projets ! », a lancé Arnaud Leroy, son président.

« Préparer la future génération des technologies de l’hydrogène »

La répartition envisagée pour les 7,2 milliards d’euros n’est pas détaillée. Mais, dans l’ensemble, France Hydrogène s’appuiera sur des mécanismes existants. Outre l’Ademe, Bpifrance va être mise à contribution avec ses outils habituels : avances remboursables, prêts, investissements en capital-risque… De même, l’Agence nationale de la recherche (ANR) va lancer un programme prioritaire de recherche avec un budget de 65 millions d’euros. Il est destiné à « préparer la future génération des technologies de l’hydrogène ».

Si les mécanismes sont habituels, c’est sur l’animation de l’ensemble que l’État est attendu. Un « coordinateur hydrogène » va être nommé pour le pilotage opérationnel de la stratégie. Il sera une porte d’entrée pour orienter les acteurs vers les bons interlocuteurs. Un comité national va aussi être mis en place et présidé par le ministre Bruno Le Maire. Sa composition n’est pas précisée. Il sera chargé de suivre la mise en œuvre de la stratégie. Toujours sur la gouvernance, l’Afhypac va se doter de délégations régionales pour accompagner le développement local de l’hydrogène.

Officiellement, toutes les solutions sont les bienvenues. Mais le gouvernement commence à esquisser des priorités. Côté production, il met clairement l’accent sur l’électrolyse. L’objectif est de disposer d’une capacité installée de 6,5 GW en 2030. En privilégiant le « made in France ». D’ailleurs, 1,5 milliard d’euros sont prévus pour soutenir un projet de grande ampleur d’usines de fabrication d’électrolyseurs, voire d’autres composants, dans le cadre du mécanisme dit de « projet important d’intérêt européen commun » déjà utilisé pour les batteries.

Un budget pour la formation

Côté usages, deux priorités. D’une part, la décarbonation dans l’industrie. Un mécanisme de soutien va notamment être mis en place d’ici à 2023 pour encourager les raffineries à utiliser de l’hydrogène issu de l’électrolyse. D’autre part, concernant la mobilité, le gouvernement met explicitement en avant les véhicules lourds : bus, bennes à ordures ménagères, trains… Plutôt que les véhicules légers. Un nouveau dispositif d’aide pourrait même être instauré pour ces véhicules lourds dans un proche avenir. Il fait l’objet de discussions interministérielles. Avec une nuance tout de même : l’Ademe défend aussi le recours à l’hydrogène dans les véhicules légers, en particulier les utilitaires des artisans et livreurs. Ces véhicules légers pourraient donc trouver leur place dans les appels à projets à venir.

Enfin, la formation. Le gouvernement veut développer des « campus des métiers et des qualifications » dans l’hydrogène et prévoit d’y consacrer 30 millions d’euros. Ces campus réuniraient « dans la même organisation ou sur le même site » des lycées d’enseignement technologique et professionnel, des universités et grandes écoles.

Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Le rapport Cattelot veut revoir la gouvernance des forêts

    Alors que la forêt souffre de trois ans de sécheresse consécutive, la députée LREM du Nord, Anne-Laure Cattelot a remis le 17 septembre son rapport sur la forêt et la filière bois. Il préconise notamment de donner plus de place aux collectivités locales dans ...

  • Résultats positifs pour le 30 km/h à Grenoble

    L’étude menée par le Cerema sur la généralisation de la vitesse à 30 km/h dans la métropole grenobloise a donné des résultats encourageants sur la sécurité des déplacements et sur le respect et la compréhension des usagers de cette mesure. ...

  • Neuf ou réhabilitation, concevez l’école de demain

    Chaque nouveau mandat est l’occasion, notamment, de repenser le projet de la collectivité en matière de bâti scolaire, un « patrimoine » en pleine évolution et liée aux nouvelles pratiques pédagogiques. Comment appréhender l’ensemble de la problématique ...

  • Amish – Pollution – Vélo – Urbanisme… toute l’actu de la semaine

    Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 12 au 18 septembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports... ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP