Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement

Droit de préemption urbain : quel régime retenir pour l’avis de France domaine ?

Publié le 09/09/2020 • Par Auteur associé • dans : Actu juridique, Analyses juridiques, France

Plan aménagement du territoire - échangeur autoroute
Fotolia
La jurisprudence « Danthony » n'a pas amoindri l'obligation pour l'autorité préemptrice de recueillir l'avis du service des Domaines. Mais dans certaines hypothèses, la décision de préemption peut avoir été édictée sans le visa de cet avis ou après l'intervention d'un avis implicite.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Marie-Céline Pelé

Avocate

La cour administrative d’appel de Douai a rendu le 9 mars un arrêt qui donne l’occasion de confronter l’obligation pour le titulaire du droit de préemption urbain (DPU) d’avoir à recueillir au préalable l’avis de France domaine à l’aune des effets de cet avis (1). En effet, si une décision de préemption doit être prise au visa de l’avis du service des Domaines, cet avis technique n’a qu’une portée limitée dans le cadre de la procédure de préemption. L’avis doit pourtant constituer une aide précieuse à la prise de décision, car l’estimation de la valeur vénale du bien préempté est fondamentale, quel que soit le projet ayant motivé la mise en œuvre de la prérogative.

Fondement textuel de l’obligation et ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Droit de préemption urbain : quel régime retenir pour l’avis de France domaine ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement