Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Patrimoine

Comment le programme Action cœur de ville booste le patrimoine

Publié le 08/09/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, Documents utiles, France

Moulins - patrimoine bati - philetdom via AdobeStock_89935639-600X400
© PHILETDOM via Adobe Stock
L’Agence nationale de la cohésion des territoires et l’association Sites et cités remarquables ont publié le 8 septembre un rapport explicitant la place du patrimoine dans les projets de rénovation urbaine des communes engagées dans le programme Action cœur de ville. Un document diffusé à la faveur de la 3ème Rencontre nationale Action cœur de ville réunie le même jour à Paris.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Quelle est la place du patrimoine dans les projets engagés dans le cadre du programme Action cœur de ville, lancé par l’Etat en décembre 2017 pour redynamiser les villes moyennes ?  C’est ce qu’ont voulu savoir les responsables du programme. D’où le rapport confié à l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT) et à l’association Sites et cités remarquables, qui réunit les villes d’art et d’histoire et à secteurs protégés, rendu public ce 8 septembre à l’occasion de la 3ème Rencontre nationale Action cœur de ville (ACV).

Action cœur de ville : coup d’accélérateur pour la valorisation du patrimoine

« La quasi-totalité des 222 conventions-cadres qui ont été signées par les collectivités avec l’Etat, les partenaires financiers, voire avec les régions, départements et autres opérateurs divers, etc. accordent une place substantielle à la valorisation du patrimoine dans l’axe thématique de l’aménagement urbain et paysager de leur projet », constatent d’emblée les auteurs.

Tous les projets ne sont pas nécessairement nés avec le programme national. Certains avaient déjà été initiés antérieurement, ou du moins fait l’objet de projets sur le papier ou de réflexions. Mais «  le programme national ACV donne assurément un coup d’accélérateur aux actions de valorisation du patrimoine, intégrées dans une stratégie globale de requalification urbaine et de développement économique. »

Le patrimoine, une affaire de politique transversale

Outre le lien avec le développement économique, l’analyse des projets Action cœur de ville met en lumière la transversalité de la thématique patrimoniale, qui fait « partie intégrante de ce qui constitue un quartier : immeubles et maisons, espaces et équipements publics, trames viaires et parcelles, parcs et jardins, patrimoine naturel. Cet « ensemble de patrimoines » fait l’objet d’une stratégie, coordonnée avec tous les services et acteurs de ces quartiers, publics ou privés », insistent les auteurs.

Et dans les sept thèmes passés en revue par le rapport – espaces publics, logement, mutation urbaine, équipements, planification, commerces, mise en valeur patrimoniale (connaissances et identité locale)  – la question du patrimoine traverse le cœur des projets.

Avec parfois des difficultés considérables à surmonter, comme en matière de logement où la rénovation de l’habitat ancien, qui s’accorde avec les politiques de proximité des services et des commerces, entre aussi parfois en conflit avec la transition écologique, la lutte contre l’insalubrité, le respect des normes de sécurité incendie et du Code de la santé publique en matière d’habitat.

Des modes d’intervention diversifiés autour du patrimoine

Exemples à l’appui, les auteurs montrent les nombreux modes d’intervention autour du patrimoine dans le programme ACV : restauration, réhabilitation, aménagement urbain (qui représente près du quart des actions en faveur du patrimoine), reconversion, animation, et même création (introduction d’éléments contemporains dans une logique de continuité architecturale).

Le patrimoine en chiffres dans Action cœur de ville

  • 141 villes, soit environ 65% des villes ACV, sont dotées d’un site patrimonial remarquable (109) ou ont engagé l’élaboration d’un SPR (32). « Ainsi, cet outil d’urbanisme patrimonial est bien perçu comme un outil au service des politiques urbaines et patrimoniales menées par les élus », soulignent les rapporteurs.
  • 96 villes portent le label Villes et pays d’art et d’histoire (VPAH).
  • 26 % des interventions patrimoniales concernent les espaces publics
  • 19% concernent les logements

Références

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment le programme Action cœur de ville booste le patrimoine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement