Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Agressions contre les sapeurs-pompiers : un plan de lutte et de prévention adressé aux préfets

Publié le 31/08/2020 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France

pompiers agresses violences
histoiresdepompiers
Face à la recrudescence des agressions de sapeurs-pompiers en intervention ces derniers mois, Gérald Darmanin a lancé cet été un nouveau plan de prévention et de lutte contre les agressions de sapeurs-pompiers. Un dispositif promis de longue date par son prédécesseur, Christophe Castaner.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Un pompier blessé par des jets de projectile le 12 août dans le Puy-de-Dôme, un autre frappé à coups de pieds et de poings le 15 août dans l’Oise… Partout en France, les agressions de sapeurs-pompiers en intervention, principalement lors de secours à personne, se multiplient. En 10 ans, elles ont augmenté de 213 %.

En réponse, le ministre de l’Intérieur a lancé cet été, sans renfort de communication, le plan de prévention et de lutte promis par son prédécesseur Christophe Castaner. Ce dernier s’inspire largement des conclusions de la mission d’information sur la sécurité des sapeurs-pompiers présenté en décembre 2019 par les sénateurs Loïc Hervé, Patrick Kanner et Catherine Troendlé.

Une instruction intitulée « Plan de prévention et de lutte contre les agressions de sapeurs-pompiers », signée de la main de Gérald Darmanin, a ainsi été envoyée le 20 août aux préfets : ce document de cinq pages, que la Gazette s’est procuré, détaille les différentes mesures à mettre en œuvre. Il s’articule autour de trois axes : « une coordination opérationnelle interservices renforcée », « des actions relatives au personnel (formation et soutien) » et « des améliorations et avancées techniques ». Il englobe des mesures rendues obligatoires par voies de circulaires ou émanant de bonnes pratiques constatées dans les départements. Il est demandé aux préfets « d’adapter les plans et protocoles existants » et de les « enrichir avec des mesures nouvelles que vous jugerez opportunes de retenir ».

Renforcer le lien avec les forces de l’ordre, les PM et le Samu

Les préfets doivent « élaborer des procédures spécifiques pour l’intervention dans les zones sensibles », évaluer régulièrement la situation dans ces secteurs, « engager systématiquement un appui de la gendarmerie ou de la police » lorsque la protection physique des pompiers est en jeu, prévoir « les conditions dans lesquelles les pompiers peuvent rester en retrait, dans l’attente des forces de l’ordre », « faciliter les relations interservices », « collaborer de manière plus active » avec le Samu et « se rapprocher des polices municipales pour définir les actions pouvant être engagées afin d’assurer une meilleure coordination opérationnelle ».

Développer la formation

Pour mieux détecter et appréhender les situations pouvant se dégrader et acquérir les réflexes de sauvegarde, les pompiers doivent bénéficier de formations spécifiques. Le CNFPT, rappelle le ministère de l’Intérieur, dispose déjà d’une offre de formation. Celle-ci sera renforcée dès 2021 « par la mise à disposition d’une offre élargie basée sur un socle national commun et complétée par des adaptations au contexte local ». D’ici là, chaque service doit « dès maintenant intégrer ces axes dans le parcours de formation du sapeur-pompier, qu’il soit professionnel ou volontaire ».

Accompagner le dépôt de plainte

Toutes les agressions ne font aujourd’hui pas systématiquement l’objet d’une plainte, loin de là. Il faut donc mieux l’accompagner. Comment ? Il est nécessaire de « faciliter le dépôt de plainte sur rendez-vous ». Les enquêteurs doivent «auditionner les sapeurs-pompiers victimes dans leur centre d’incendie et de secours ». Des mesures d’accompagnement psychologiques et judiciaires doivent être mises en place, avec notamment la désignation d’un interlocuteur unique. Enfin, « les SDIS doivent systématiquement déposer plainte » et il faut pour cela renforcer la collaboration avec l’autorité judiciaire (lire encadré).

Plus de matériel de protection

La protection des sapeurs-pompiers passe aussi par la mise en place d’équipements individuels et collectifs. Le ministre en cite certains : la protection des vitres latérales, les caméras piétons, le gilet pare-lames.

Un réseau et un observatoire national

Un observatoire national des violences envers les sapeurs-pompiers va être créé. Il s’agira d’un organe interne à la Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC). Sa composition et son fonctionnement n’ont pas encore été défini. Cet observatoire était l’une des promesses faites par le précédent ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, début 2020, après plusieurs mois de grève des sapeurs-pompiers. Cet observatoire sera adossé à un réseau d’information animé par le conseiller sécurité intérieure affecté au directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises.

En conclusion, le ministre de l’Intérieur invite les pPréfets à lui rendre compte de l’application de cette instruction, « des bonnes pratiques qui méritent d’être partagées au plan national et des éventuelles difficultés rencontrées ».

La question du dépôt de plainte reste posée

Les syndicats de sapeurs-pompiers ont pris connaissance du nouveau plan de prévention et de lutte contre les agressions de sapeurs-pompiers cet été lors de leur rencontre avec le nouveau ministre de l’Intérieur, Gerald Darmanin, en fin de semaine dernière. « Ce nouveau plan est une bonne chose, estime Xavier Boy, président fédéral de la FA SPP-Pats. Il dresse un cadre général. Maintenant, il faut que ces belles paroles soient suivies d’effets. Développer la collaboration avec les forces de sécurité, par exemple, n’a de sens que si les forces de l’ordre sont en nombre suffisant pour venir nous assister. »

Même constat du côté de la Fédération CFDT Interco : « Ce plan contient de nombreuses propositions intéressantes : plus d’équipements de protection, une meilleure collaboration avec les forces de l’ordre, la justice… Mais encore faut-il que les SDIS portent systématiquement plainte, ce qui est aujourd’hui loin d’être le cas. Beaucoup de faits ne sont pas répertoriés car la victime, le pompier, ne porte pas plainte par peur, et le directeur du Sdis ne le fait pas non plus ». A noter que sur ce sujet, le Sénat a adopté il y a plus d’un an la proposition de loi de Patrick Kanner qui vise à faciliter les dépôts de plainte.

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Agressions contre les sapeurs-pompiers : un plan de lutte et de prévention adressé aux préfets

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement