Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Politique de la ville : après la crise, les professionnels disent stop à la technocratie !

Banlieues

Politique de la ville : après la crise, les professionnels disent stop à la technocratie !

Publié le 28/08/2020 • Par Isabelle Jarjaille • dans : France

banlieue-quartier-QPV-politique-ville
Bruno Bernier / AdobeStock
Réunis au sein de l'IR-DSU, les professionnels de la politique de la ville tirent un premier bilan : réactifs et efficaces face à la crise, les services veulent capitaliser sur de nouveaux modes de faire, plus rapides et moins technocratiques. Avec un mot d'ordre : valoriser les actions et les acteurs sur le terrain.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« On ne peut plus revenir en arrière dans nos process. Nous devons sortir des appels à projets chronophages et faire émerger des idées, des énergies, de la volonté, en dehors du cadre administratif. » Rehda Califano, directeur de la cohésion sociale de la métropole Aix-Marseille- Provence (92 communes, 1,8 millions hab.) n’était pas le seul à vouloir accélerer, lors des 15e journées nationales de l’Inter-Réseaux des professionnels du Développement Social Urbain (IR-DSU), le 27 et 28 août à Rennes.

« Nous sommes devenus des machines à appels à projet »

Prévues de longue date, ces rencontres étaient l’occasion pour les acteurs de la politique de la ville de tirer les premiers enseignements de la crise sanitaire, vue des quartiers prioritaires. Et le constat de ces techniciens territoriaux pourrait se résumer dans une formule choc : stop à la technocratie ! « Nous sommes devenus des machines à appels à projet, à dossiers, assure Laurence Bourgoise, directrice des cohésions territoriales de la communauté d’agglomération Seine Eure (60 communes, 105 738 hab.) Il faut absolument en sortir, il y a un vrai risque de perdre le contact avec le réel !»

  • Banlieues à bout de souffle, le coup de gueule des élus

C’est Sabrina Drljvevic, vice-présidente de la coordination nationale Pas sans nous, qui s’est chargée de donner quelques exemples du « décalage entre le terrain et l’administration », observés pendant la crise. « Lorsque l’appel à projet ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Politique de la ville : après la crise, les professionnels disent stop à la technocratie !

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement