Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transformation digitale

Numérique : premier bilan de la direction interministérielle

Publié le 27/08/2020 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : France

nadi-bou-hanna-dinsic-une
Dinsic
Près d’un an après sa création (elle a pris le relais de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État en octobre 2019) la direction interministérielle du numérique (DINUM), largement mise à l’épreuve pendant la crise sanitaire, livre un premier bilan de ses actions.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Tech.gouv, est le programme phare de la DINUM : il mobilise la moitié de son budget, et s’est vu assigner une enveloppe de 23 millions d’euros, tous ministères compris. Ses objectifs ne manquent pas d’ambition : rattraper le retard de la France dans le numérique, alors qu’elle se classait fin 2018, 16e parmi 29 nations, a indiqué Nadi Bou Hanna, directeur interministériel du numérique, lors d’un point presse le 27 août.

  • Transformation numérique de l’Etat : la Dinsic est morte, vive la Dinum !

Assurer six enjeux identifiés

35 projets ont d’ores et déjà été portés, intéressant à la fois les administrations d’État et les collectivités territoriales. « Les enjeux sont à la fois de simplification de l’accès, d’inclusion des 12 ou 13 millions de Français exclus du numérique par manque ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Numérique : premier bilan de la direction interministérielle

Votre e-mail ne sera pas publié

Poulgwenn

28/08/2020 09h08

Que signifie « irritant » dans dernière phrase ?

Romain Mazon

28/08/2020 10h28

Les starts up doivent résoudre des problèmes dans l’action publique. Et sont mises en oeuvre sur proposition d’agents, qui portent le projet. La citation signifie que le projet doit correspondre à un réel problème, et pas juste à une situation qui « énerve » un agent insatisfait.
Cordialement

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement