logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/692355/apres-une-pollution-dans-le-finistere-la-methanisation-pointee-du-doigt/

POLLUTIONS
Après une pollution dans le Finistère, la méthanisation pointée du doigt
Olivier Descamps | A la une | actus experts technique | France | Publié le 24/08/2020 | Mis à jour le 26/08/2020

Une semaine après une pollution accidentelle à l’ammoniac qui a impacté les réseaux d’eau potable de près de 50 communes finistériennes, le site de méthanisation de Châteaulin doit répondre aux critiques. Et avec lui l’ensemble de la filière. À condition de construire des projets cohérents, produire du gaz renouvelable n’en demeure pas moins essentiel.

Retour à la normale chez les riverains de l’Aulne. Les habitants des six communautés de communes impactées par la pollution du fleuve côtier breton peuvent à nouveau ouvrir leur robinet sans crainte si l’on en croit l’abrogation lundi 24 août d’un arrêté préfectoral signé cinq jours plus tôt. Une concentration anormale d’ammoniac avait obligé l’exploitant du réseau (Veolia) à mettre à l’arrêt son usine de traitement. Les usagers avaient dès lors été invités à « ne pas utiliser l’eau du robinet pour la boisson et le lavage des légumes et des fruits consommés crus ». La gestion de crise terminée, tous les yeux se tournent vers le responsable des dommages, l’entreprise Engie Bioz et son site de méthanisation de Châteaulin dont une cuve de digestats a fui lundi 17 août. Le temps de ...

POUR ALLER PLUS LOIN