Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • « La tendance est au suréquipement des systèmes urbains plutôt qu’à la sobriété » – Thibaut Faucon, Ademe

[Entretien] Innovation

« La tendance est au suréquipement des systèmes urbains plutôt qu’à la sobriété » – Thibaut Faucon, Ademe

Publié le 04/09/2020 • Par Olivier Descamps • dans : France, Innovations et Territoires

thibaut faucon
fabien calcavechia
La direction régionale d’Ile-de-France de l’Ademe lance un appel à manifestation d’intérêt visant à accompagner les projets dits « low tech ». Son coordinateur, Thibaut Faucon, rappelle la nécessité de remettre les usages au cœur de l’innovation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Qu’est ce que la « low-tech » ?

Il n’existe pas de définition exacte, y compris lorsqu’on consulte les spécialistes du sujet comme Philippe Bihouix (1). L’idée est avant tout de prendre le contre-pied de la high-tech. Bien sûr, la technologie peut être utile et pertinente. Mais pas s’il s’agit de suivre l’offre des fournisseurs et de créer de nouveaux besoins. Les low-tech consistent à adopter une démarche globale, transversale et systémique qui remet l’usage au cœur de l’innovation.

La ville low tech serait-elle l’anti-smart city ?

Tout dépend de l’acception qu’on donne à ce terme. La vraie intelligence, ce n’est pas l’invention de nouveaux objets mais la capacité à transformer la société. En miniaturisant les composants, on tend à consommer de plus en plus de ressources et on rend très ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La tendance est au suréquipement des systèmes urbains plutôt qu’à la sobriété » – Thibaut Faucon, Ademe

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement