Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Coronavirus

Rentrée scolaire : Jean-Michel Blanquer veut rassurer

Publié le 21/08/2020 • Par Delphine Gerbeau • dans : A la une, France

BLANQUER-J-Michel
PHILIPPE DEVERNAY/MEN
Alors que les syndicats enseignants alertent sur le flou du protocole sanitaire dans les écoles et établissements d'enseignement, le ministre de l'Education nationale est venu défendre la capacité d'adaptation du ministère aux réalités des territoires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« L’éducation n’est pas une variable d’ajustement ni de notre société, ni de la crise sanitaire… Plus que jamais, on a besoin de plus d’éducation », a asséné Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, sur le plateau du JT de France 2 le 20 août. Face à la grogne croissante des syndicats enseignants, dont certains réclament le report de la rentrée d’une semaine, le ministre est venu expliquer les choix d’assouplissement du nouveau protocole sanitaire pour la rentrée, dévoilés en catimini début août.

Alors que les indicateurs de suivi du Covid-19 sont au rouge depuis la mi-août, celui-ci prévoit que dans les espaces clos (salles de classe, ateliers, bibliothèques, réfectoires, cantines, internats), la distanciation physique n’est plus obligatoire lorsqu’elle n’est pas matériellement possible ou qu’elle ne permet pas d’accueillir la totalité des élèves.

L’objectif est clair : accueillir la totalité des élèves à la rentrée, sans que des obstacles matériels puissent être brandis. « Ce protocole établit des éléments pour assurer la protection de tous, et l’éducation pour tous », a résumé le ministre.

Masques obligatoires

A partir du collège, professeurs, collégiens et lycéens devront porter le masque en permanence, dans les les lieux clos, et pas uniquement lorsque la règle de distanciation physique n’est pas respectée. En primaire, les enseignants devront eux aussi porter le masque, alors que les enseignants de maternelle n’auront pas cette obligation. Le ministre a précisé que le masque serait fourni aux enseignants, mais pour les élèves il reste à la charge des familles, comme le matériel scolaire classique.

Le ministre a insisté à plusieurs reprises sur l’adaptation des règles aux situations locales – à l’échelle d’une école, d’un établissement ou d’un territoire – en fonction de l’évolution de la circulation du virus, ce que réclament les associations d’élus. Il n’a pas exclu qu’en cas de forte circulation, il y ait remise en place d’une part d’enseignement distanciel. « Il y a un cadre général et des capacité d’adaptation territoire par territoire », a-t-il résumé.

Dès vendredi matin, le syndicat FSU a réagi à cette intervention en estimant que « le ministre de l’Education nationale ne prend pas la mesure de cette rentrée hors-norme ». Il dénonce les insuffisances, carences, et le flou persistant du protocole sanitaire.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rentrée scolaire : Jean-Michel Blanquer veut rassurer

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement