Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances locales

Une circulaire sur l’accompagnement de la relance dans les territoires

Publié le 19/08/2020 • Par Léna Jabre • dans : Textes officiels finances, TO non parus au JO

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le budget rectificatif 3 a ouvert une enveloppe supplémentaire d’un milliard d’euros au titre de la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL). Une instruction publiée le 5 août vise à présenter les orientations de cette dotation. Cette nouvelle enveloppe doit accompagner un effort de relance rapide et massif des projets des communes et de leurs groupements, et bénéficiera en particulier aux secteurs du bâtiment et des travaux publics.

L’instruction précise que les dispositions légales et réglementaires applicables à la gestion de la DSIL, rappelées dans l’instruction du 14 janvier relative aux dotations et fonds de soutien à l’investissement, sont applicables à ces crédits. La répartition des enveloppes régionales sera effectuée selon les mêmes critères que ceux de l’enveloppe de la loi de finances initiale.

Ces crédits doivent soutenir les opérations relevant de trois thématiques prioritaires :

  • les projets relatifs à la transition écologique ;
  • les projets ayant trait à la résilience sanitaire ;
  • les projets visant à soutenir la préservation du patrimoine public historique et culturel.

L’ensemble des projets sollicitant un soutien public devront faire l’objet d’un examen attentif quant à leur empreinte carbone et à leur impact sur la biodiversité.

Les crédits devront soutenir des projets prêts à démarrer rapidement : les préfets de départements et leurs sous-préfets d’arrondissements sont chargés de se rapprocher des exécutifs communaux et intercommunaux nouvellement élus, pour identifier avec eux les projets pour lesquels le soutien de la DSIL permettrait un démarrage immédiat. Afin de soutenir un effort d’investissement rapide, aucune limitation en montant n’est fixée. Sont donc éligibles les travaux de faible montant comme les investissements de montants plus importants.

Les crédits devront être engagés autant que possible en 2020 et, à défaut, avant le 31 décembre 2021.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une circulaire sur l’accompagnement de la relance dans les territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement