Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Crise sanitaire

Covid-19 : les indicateurs pour suivre la reprise dans les départements

Publié le 18/08/2020 • Par Alexandre Léchenet • dans : A la une, France

Capture
D.R.
Les hospitalisations des suites du Covid-19 restent mesurées, mais la circulation du virus est en augmentation. La Gazette des communes vous propose des graphiques pour suivre ces indicateurs dans chaque département.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La période de confinement est terminée mais l’épidémie n’en est pas pour autant arrêtée. Dans son dernier avis, publié le 27 juillet, le conseil scientifique note qu’il « est hautement probable qu’une seconde vague épidémique soit observée à l’automne ou hiver prochain », demandant aux métropoles de se préparer à cette seconde vague localement.

Une situation hospitalière stable en métropole

Pour l’instant, les hospitalisations se sont stabilisées en métropole depuis quelques semaines. Les régions Ile-de-France et Grand Est sont celles qui ont été les plus touchées par le Covid-19, suivies par la Guyane, encore au milieu de la première vague épidémique.

493 nouveaux cas de personnes contaminées ont été confirmés le 17 août, avec 234 nouvelles admissions à l’hôpital. « Le nombre de personnes hospitalisées pour Covid-19 est en hausse depuis trois semaines, notamment chez les moins de 40 ans », note le ministère des solidarités et de la santé.

Le graphique suivant montre l’évolution des hospitalisations pour 10 000 habitants dans chaque région, depuis le 18 mars 2020, soit le premier jour du confinement.

L’occupation des lits de réanimation reste en dessous des capacités mais augmente légèrement. Le 17 août, 384 personnes se trouvaient en réanimation des suites du Covid-19. 69% des malades en réanimation se trouvent dans les régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est et Auvergne-Rhône-Alpes.

Une circulation plus importante

Dans plusieurs départements, le taux d’incidence du virus — soit le nombre de personnes testées positives en une semaine rapporté à la population — et le taux de positivité — soit le nombre de personnes testées positives en une semaine rapporté au nombre de personnes testées — sont à la hausse, entraînant des mesures plus restrictives, notamment l’obligation du port du masque en extérieur.

« La hausse est particulièrement marquée chez les 25-35 ans », notait le 17 août le ministère des solidarités et de la santé. Cependant, comme le note le Parisien, la localisation des patients se fait à la commune de résidence, et non là où le test a été effectué. Une partie de ces cas positifs peut donc être le fait de Parisiens en villégiature dans d’autres départements.

« Si le taux de positivité continue d’augmenter, avec l’intensification du dépistage, alors cela signifie que l’augmentation du taux d’incidence s’explique par une circulation plus intense du virus au sein de la population testée », notait fin juillet Pierre Blaise, directeur scientifique de l’ARS des Pays-de-la-Loire, alors que la Mayenne connaissait une recrudescence du virus.

Si le taux d’incidence dépasse 50 personnes testées positives dans la semaine précédente pour 100 000 habitants, le département atteint un seuil d’alerte. Le 17 août, la Guyane, les Bouches-du-Rhône, Paris et le Val-de-Marne dépassaient ce seuil. Paris et les Bouches-du-Rhône ont été placés le 14 août en zone de circulation active du virus, donnant au préfet plus de pouvoir pour restreindre déplacements et rassemblements.

Dans une cinquantaine d’autres départements, le seuil de vigilance, établi à 10 personnes positives pour 100 000 habitants, est dépassé.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Covid-19 : les indicateurs pour suivre la reprise dans les départements

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement