Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Dépendance : la France à cheval entre les différents modèles développés dans le monde, selon le rapport du CAS

Grand âge

Dépendance : la France à cheval entre les différents modèles développés dans le monde, selon le rapport du CAS

Publié le 01/07/2011 • Par Stéphanie Lampert • dans : France • Source : Gazette santé sociale.fr

Les programmes de prévention de la dépendance sont "encore peu développés" en France comme dans les autres pays européens, au Japon ou aux Etats-Unis, souligne un rapport du Centre d'analyse stratégique (CAS) publié le 28 juin 2011.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Replacer le débat français sur la perte d’autonomie dans une perspective internationale. Telle était la mission confiée par le Premier ministre au Centre d’analyse stratégique (CAS), qui a passé à la loupe les systèmes de prise en charge de la dépendance de huit pays, en Europe et dans le monde (1) ainsi que les Etats-Unis et le Japon.).
Un exercice « délicat » compte tenu de la grande hétérogénéité des dispositifs, a tenu à préciser le directeur général du CAS, Vincent Chriqui, lors de la présentation du rapport final (2), le 28 juin 2011 : « En France, on parle de ‘dépendance’ pour désigner la perte d’autonomie des personnes de plus de 60 ans, alors que d’autres pays préfèrent l’expression ‘soins de long terme’, qui ne fait pas la distinction avec le handicap », a-t-il illustré, ajoutant que la plupart des dispositifs étaient récents, donc peu stabilisés.

Financement public prédominant – Alors que le président de la République doit annoncer, dans les jours qui viennent, les grandes orientations de la réforme française, le travail du CAS permet néanmoins de dégager un certain nombre de tendances de fond au plan international, qui devraient éclairer ces décisions :

  • Premier grand constat : le recours à l’assurance privée reste partout très limité, les financements publics étant largement prédominants.
    Dans tous les pays, précise le CAS, une part des dépenses – parfois plafonnée (Pays-Bas, Suède…) – reste cependant à la charge de la personne âgée ou de sa famille.
  • Autre ligne force : l’universalisation progressive des prestations, qui ne sont pas moins de plus en plus ciblées – y compris dans les pays nordiques – sur les personnes ayant les besoins le plus élevés. En revanche, les niveaux de prestations, en général définis selon le degré de dépendance des personnes (à l’exception de l’Italie), varient fortement d’un pays à l’autre, « renvoyant à des conceptions de prise en charge et à des modes d’organisation fortement distincts », note le CAS.
    Ces variations sont également très fortes entre régions, voire entre municipalités d’un même pays, « du fait du rôle majeur des collectivités territoriales » dans la prise en charge.

Priorité au maintien à domicile – Selon le rapport, tous les pays étudiés donnent par ailleurs la priorité au maintien à domicile, l’établissement médicalisé de long séjour constituant souvent le dernier recours.
Pour autant, l’organisation concrète de cette prise en charge varie d’un pays à l’autre : « Dans les pays où l’offre de services à domicile est peu développée, la famille est en première ligne », illustre Vincent Chriqui.

Le soutien aux aidants familiaux devient d’ailleurs un peu partout une dimension forte des politiques de prise en charge de la dépendance, note encore le CAS. Formations, guichets d’information, compensation monétaire de perte des revenus, congés : les dispositifs sont variables selon les pays, le plus abouti étant sans doute le « congé de soutien familial » mis en place en 2008 en Allemagne. Il permet en effet au salarié de diminuer son activité pour s’occuper d’un parent malade, et ce sans baisse de salaire conséquente. Lorsque le salarié reprend son travail – au bout de deux ans maximum – il perçoit en contrepartie un salaire réduit pendant une durée égale à celle de son congé.

Voie médiane – Concernant l’habitat, la plupart des pays semblent avoir adopté des mesures d’aide à l’adaptation des logements. Le CAS observe également une forte diversification des lieux de vie intermédiaires entre le domicile stricto sensu et l’établissement médicalisé (habitat en communauté aux Pays-Bas, résidences services au Danemark…). Enfin, dans les huit pays étudiés, la coordination des acteurs, et surtout le développement de la prévention, restent des enjeux majeurs pour l’avenir.

« C’est peut-être en matière d’habitat que la France est le plus en retard par rapport à la tendance générale, observe Vincent Chriqui. Son modèle reste très standardisé, et le continuum entre les lieux de vie moins développé qu’ailleurs. » Situé, tant du point de vue financier qu’organisationnel, à l’intersection entre les trois principaux modèles observés dans le monde (‘libéral’, ‘familialiste’ et ‘corporatiste’), le système français se caractérise surtout par sa mixité. Avec 1.7 % de son PIB consacré au financement public de la dépendance – contre 0.9 % pour l’Allemagne ou 3.6 % pour la Suède par exemple – la France semble en effet avoir choisi une voie médiane.

Thèmes abordés

Notes

Note 01 Six pays de l’Union européenne (Allemagne, Danemark, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède Retour au texte

Note 02 « Les défis de l’accompagnement du grand âge. Perspectives internationales », rapport du CAS, juin 2011 Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dépendance : la France à cheval entre les différents modèles développés dans le monde, selon le rapport du CAS

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement