Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Crise sanitaire : la Gendarmerie récompensée pour son action auprès des élus locaux

Publié le 12/08/2020 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

ESS_social_solidarite_AdobeStock_83643309
WavebreakmediaMicro/Adobestock
La Gendarmerie a reçu la Marianne d’or dans la catégorie solidarité. Un prix qui récompense ses actions de proximité renforcées pendant le confinement, au service des territoires, notamment des élus locaux et des entreprises locales. Cela a été rendu possible grâce à un important travail de renseignement. Des bonnes pratiques qui pourraient perdurer post-crise.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

#RépondrePrésent. C’est le nom donné à l’opération menée par la Gendarmerie pendant le confinement et récompensée par les Marianne d’or, dans la catégorie « solidarité ». Au-delà de leur mission première de protection, les gendarmes ont ainsi mené des actions pour rassurer la population, notamment les plus fragiles et les plus exposés.

Prévention et lutte contre les violences intra familiales, contact avec les personnes malades suivies et les personnes âgées, distribution des devoirs ou des attestations de sorties, conseils concernant la cybersécurité ou les arnaques… Tout cela a notamment été rendu possible par un important travail de renseignement et d’échange avec les élus et les différents acteurs du territoire.

Anticiper les mouvements sociaux

Mission séculaire de la gendarmerie, le renseignement semble avoir prouvé toute son importance pendant la crise. « Il y a une nécessité d’entretenir des contacts réguliers avec les acteurs économiques et les élus locaux », explique le major Figuière, de la communauté de brigades d’Etupes-Hérimoncourt, qui tenait des réunions hebdomadaires avec les quatorze maires du territoire.

Dans cette zone à forte vocation industrielle qui regroupe plusieurs centaines d’entreprises et milliers de salariés, il s’agissait aussi de contacter quotidiennement les acteurs économiques du territoire afin de suivre leur situation. « Cela permet de dresser un état des lieux de la santé financière et sociale de ces différents partenaires et d’anticiper de possibles difficultés structurelles. »

« Ce lien avec les gendarmes nous a permis d’organiser des réunions chez les industriels afin qu’ils identifient les endroits qui pouvaient être source de cambriolage par exemple, et ainsi prévoir des patrouilles, complète Didier Klein, maire de Taillecourt et vice-président d’agglomération du Pays de Montbéliard. Ils ont aussi joué un rôle de conseil en matière de sécurité et de cybersécurité. »

Préserver le lien

« Le lien qui préexistait s’est renforcé, poursuit l’élu. C’est important pour une commune rurale comme la nôtre, en bordure d’une grande ville comme Montbéliard, et c’est plus que nécessaire aujourd’hui car les habitants ont repris l’habitude d’appeler la mairie pour signaler des problèmes d’incivilité ou d’insécurité. Quand il n’y a pas de police municipale, les gendarmes sont pour la commune un interlocuteur privilégié. »

« Il faut faire perdurer ce lien, estime le major Figuière. Cela change totalement la sensibilité que l’on a en tant que gendarme : on revient à des missions et à des valeurs essentielles telles que le contact. Si on n’entretient pas cette proximité, nous aurons du mal à anticiper des mouvements sociaux et des troubles à l’ordre public, d’autant plus en période de crise. »

D’une manière générale, « la collaboration avec les policiers municipaux, connaisseurs des territoires et de leurs habitants, revêt une importance toute particulière car elle permet aux gendarmes d’avoir une analyse encore plus fine des situations ». Une pierre à l’édifice du continuum de sécurité que le nouveau gouvernement entend renforcer.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Crise sanitaire : la Gendarmerie récompensée pour son action auprès des élus locaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement