Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

transports ferroviaires

Le vrai-faux retour des petites lignes ferroviaires

Publié le 03/08/2020 • Par Nathalie Arensonas • dans : A la une, France

Luchon-train
© Christian Bellavia
Moribondes en 2018, les petites lignes ferroviaires ressortent des tiroirs en 2020. Emmanuel Macron a créé la surprise en annonçant le 14 juillet sa volonté de « redévelopper massivement » les trains de nuit, le fret ferroviaire et les lignes de desserte fine du territoire. Comment ? Quand ? Avec quels moyens ?

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Très mobilisés pendant la crise sanitaire, les territoires sont aujourd’hui  sanctifiés par le couple exécutif. A la fin de son interview le 14 juillet, Emmanuel Macron, que personne n’attendait sur ce terrain, a mentionné la relance des trains de nuit, du fret ferroviaire et… des petites lignes. Une façon aussi de répondre aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat 

Le lendemain, son Premier ministre Jean Castex, enfonçait le clou en affirmant vouloir « réarmer les territoires  (…) et sauvegarder les petites lignes ferroviaires ». Surprise ! Deux ans plus tôt, ces mêmes lignes ultra déficitaires, en mauvais état et qui représentent un tiers des 30 000 km du réseau ferré national, étaient vouées à une mort certaine sous la plume de Jean-Cyril Spinetta auquel le chef de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le vrai-faux retour des petites lignes ferroviaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement