Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Emploi

Emploi des jeunes : un plan massif mais à l’ancrage territorial limité

Publié le 24/07/2020 • Par Rouja Lazarova • dans : France

debat-jeunesse-bibliotheque-Monkey Business-AdobeStock -Une
Monkey Business
Très attendu, le plan de soutien d’une jeunesse lourdement touchée par la crise sanitaire et sociale, a été dévoilé le 23 juin par le premier ministre Jean Castex. Intitulé « 1 jeune, 1 solution », il comporte une longue série de mesures, financées à la hauteur de 6,5 milliards d’euros sur deux ans, en 2020 et 2021. Cependant, alors qu’il revendique son « ancrage territorial », il a été conçu sans véritable concertation avec les collectivités.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« C’est quand même un plan massif, on ne le nie pas », concède Jean-Patrick Gille, président de l’Union nationale des missions locales. Sa mesure phare, qui devrait faciliter la tâche de ces 750 000 jeunes qui entrent sur le marché de l’emploi à la rentrée, c’est la compensation de charges à hauteur de 4000 euros pour toute entreprise qui embauche un jeune âgé de moins de 25 ans entre septembre 2020 et janvier 2021, et ce jusqu’à deux fois le SMIC.

« Le choix d’une prime plutôt que d’une exonération de charges nous réjouit car il limiterait les effets d’aubaine », précise Jean-Patrick Gille. Cette aide concerne tous les contrats à partir d’un CDD de 3 mois. « Un CDD de trois mois aidé par l’Etat, cela risque ce créer une précarisation de l’entrée sur le marché du travail », regrette cependant Antoine Dulin, membre du Comité d’orientation des politiques de jeunesse (COJ).

Une panoplie de mesures

Des aides sont prévues pour l’embauche de jeunes en VTE (Volontariat territorial en entreprise) « vert », ainsi que pour

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Plan "1 jeune, 1 solution", 38 pages.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Emploi des jeunes : un plan massif mais à l’ancrage territorial limité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement