Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

[PORTRAIT] Administration

Franck Périnet, la sérénité pour horizon

Publié le 30/07/2020 • Par Julie Krassovsky • dans : France, Toute l'actu RH

Franck PŽrinet, directeur de l'INET,
©Pascal Bastien/Divergence
Sa carrière l'a mené à voguer d'ouest en est, sans multiplier les changements de poste. Franck Périnet a tracé son sillage au sein de quelques collectivités. Malouin d'origine, il est écouté et rassembleur.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ne définissez surtout pas Franck Périnet comme un héritier des dynasties républicaines ! Premier bachelier d’une famille d’artisans du bâtiment, il a pris les rênes de l’Inet, en octobre, et n’a pas eu, depuis, le temps de souffler.
D’abord, avec le rapport « Thiriez », censé mener les institutions, dont la sienne, vers une modernisation de la haute fonction publique. Ensuite, avec la période de confinement durant laquelle il a fallu, à tout prix, organiser la continuité de la scolarité des élèves administrateurs.

Un contexte inédit qui n’a pas ébranlé le flegmatique directeur. Comme un pied de nez, il assure, un brin rieur : « Je ne recherche pas tellement le calme. Le rapport « Thiriez » ne m’a pas freiné dans mon envie de rejoindre le CNFPT. » Franck Périnet reste, d’ailleurs, prêt à reprendre les échanges, interrompus peu après la publication du rapport, en février, et les mêmes critiques, qu’il résume ainsi : « Le tronc commun est un peu long et la pensée est un peu courte. »

La famille territoriale

Une référence à la création d’un tronc commun de formation aux grandes écoles du service public, dont l’Inet, d’une durée de six mois. Sa position va évidemment plus loin que son sens de la formule. « Nous avons déjà des troncs communs avec les élèves de l’ENA, mais il faut qu’ils émaillent la scolarité. Il faudrait que ce tronc commun

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Franck Périnet, la sérénité pour horizon

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement