Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances locales

Communes nouvelles : le « pacte de stabilité » est-il applicable en cas de nouvelles créations intervenant au 1er janvier 2019 ?

Publié le 22/07/2020 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la cohésion des territoires et relations avec les collectivités territoriales : Un « pacte de stabilité » sur la dotation globale de fonctionnement (DGF) des communes nouvelles a été mis en place par la loi n° 2015-292 du 16 mars 2015 relative à l’amélioration du régime de la commune nouvelle. Ce dispositif incitatif a pour objet d’apporter un soutien spécifique aux communes fusionnées pendant leurs premières années d’existence.

Depuis 2015, les communes nouvelles bénéficient donc, sous réserve de respect des seuils démographiques prévus par les textes, de garanties sur le montant de leurs attributions au titre de la dotation forfaitaire et des dotations de péréquation (DSU, DSR, DNP) pendant les trois années suivant leur création, ainsi que, dès la première année, d’une majoration de 5 % de leur dotation forfaitaire. Ce pacte s’est appliqué aux communes créées le 1er janvier 2019.

En l’occurrence, la commune des Rives-du-Loir-en-Anjou, issue de la fusion de Soucelles et de Villevêque, fait bien partie des 239 communes nouvelles prises en compte pour la première fois dans la répartition de la DGF en 2019. La commune a donc pu bénéficier des dispositions du « pacte de stabilité », ce qui explique que sa dotation ait crû de 23% en 2019 par rapport à la DGF perçue par les deux anciennes communes en 2018. Cette augmentation est financée par redéploiement en interne à la DGF.

La loi de finances pour 2019 a prévu la reconduction du « pacte de stabilité » pour les communes créées entre le 2 janvier 2019 et le 1er janvier 2021. Cependant, aucune commune nouvelle ne peut se créer dans le délai d’une année avant les élections municipales. La loi de finances pour 2020 simplifie et pérennise ces incitations au regroupement communal pour les communes nouvelles qui se créeront après les élections municipales, sans remettre en cause les règles actuellement applicables aux communes crées au 1er janvier 2019.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Communes nouvelles : le « pacte de stabilité » est-il applicable en cas de nouvelles créations intervenant au 1er janvier 2019 ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement