Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[DÉCRYPTAGE] Urbanisme

Urbanisme : l’application de la théorie du propriétaire apparent

Publié le 21/07/2020 • Par Auteur associé • dans : Actu juridique, Analyses juridiques, France

Fotolia_70315954_XS
Fotolia Fotodo
Le pétitionnaire doit attester qu'il remplit les conditions réglementaires pour présenter une demande d'autorisation d'urbanisme. L'administration peut refuser une demande de permis en cas de fraude ou de l'absence de droit à la déposer. Mais elle ne peut fonder son refus sur sa propre appréciation de la validité des éléments soumis par le pétitionnaire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Max Boiron Bertrand

Avocat au barreau de Lyon

Depuis la réforme des autorisations d’urbanisme de 2007, il n’est plus nécessaire de faire état d’un titre habilitant à construire pour demander une autorisation d’occupation du sol. Le régime est désormais déclaratif : le pétitionnaire doit attester qu’il remplit les conditions prévues par l’article R.*423-1 du code de l’urbanisme, et donc qu’il dispose de la qualité pour présenter une demande d’autorisation.

Les pétitionnaires habilités à déposer une demande

Le pétitionnaire doit simplement attester qu’il correspond à l’un de ces cas de figure, en cochant la case prévue à cet effet dans le formulaire Cerfa correspondant. La perte de la qualité au titre de laquelle une personne a présenté sa demande, même rétroactive, ne ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

La maîtrise du cadre légal et réglementaire de l'aménagement de son territoire

Sommaire du dossier

  1. Quelle stratégie territoriale de sobriété foncière ?
  2. Tout savoir sur les nouveaux schémas de cohérence territoriale
  3. Documents d’urbanisme : la résurrection provisoire des POS
  4. La levée de l’emplacement réservé après mise en œuvre du droit de délaissement
  5. L’adaptation des règles de prévention des inondations aux territoires
  6. La définition des zones humides depuis la loi du 24 juillet 2019
  7. Quel accès aux plans locaux d’urbanisme et aux enquêtes publiques ?
  8. Les permis de construire modificatifs sont libérés : délivrez !
  9. Dialogue environnemental : comment mener une enquête publique
  10. Droit des sols : la possibilité de déléguer la compétence de délivrance des autorisations d’urbanisme
  11. Les changements de destinations et de sous-destinations des constructions
  12. Tout savoir sur la note de renseignements d’urbanisme
  13. Urbanisme : l’application de la théorie du propriétaire apparent
  14. Le nouveau régime des autorisations d’exploitation commerciale en 5 points
  15. Campings et parcs résidentiels de loisirs : quel régime juridique?
  16. Tout savoir sur les moratoires locaux sur les grandes surfaces
  17. Prescrire la démolition d’un immeuble menaçant ruine en 5 points
  18. Zoom sur l’Agence nationale de cohésion des territoires, guichet unique pour les collectivités
  19. Décryptage des mesures de modernisation de la taxe d’aménagement
  20. Cas des espèces protégées : le point sur la dérogation pour raisons impératives d’intérêt public majeur
  21. Centres-villes : la revitalisation commerciale après la loi Elan
  22. Comment la loi Elan a assoupli la loi Littoral
  23. Conseils pour acquérir sans risque une friche polluée
  24. Les points d’attention à connaître pour réhabiliter une friche polluée
  25. Quel urbanisme pour les abords de monuments historiques et les sites remarquables ?
  26. La création d’un parc naturel urbain en 4 points clés
  27. La protection des vignobles, un défi à relever pour le droit de l’urbanisme
  28. Droit de préemption urbain : quel régime retenir pour l’avis de France domaine ?
  29. Plan de relance : tout savoir sur l’aide à la construction durable
  30. L’aide à la construction durable évolue
  31. L’aide à la rénovation thermique des bâtiments publics en 5 points
  32. Tout savoir sur les possibilités de régularisation des documents d’urbanisme
  33. Autorisations d’urbanisme : mode d’emploi du contentieux indemnitaire à usage des communes
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

CLUB FINANCE - Projet de loi de finance 2023 : ce qui attend les collectivités

de La Gazette des communes en partenariat avec la Caisse d’Epargne et KPMG

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Urbanisme : l’application de la théorie du propriétaire apparent

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement