Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

Caméras-piétons : «les forces de l’ordre pourraient bénéficier de l’expérience des polices municipales»

Publié le 17/07/2020 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu prévention sécurité, France

camera pieton
D.R.
Dans son interview du 14 juillet, le Président de la République a annoncé la généralisation des caméras-piétons pour les policiers et les gendarmes d’ici la fin du quinquennat. Qu’en est-il pour les polices municipales ? Le point avec Cédric Renaud, président de l’Association nationale des cadres territoriaux de sécurité (ANCTS) et directeur de la PM de Saint-Etienne (Loire).

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Lors de son interview donnée à l’occasion du 14 juillet, le Président de la République a annoncé la généralisation des caméras-piétons pour les policiers et les gendarmes d’ici la fin du quinquennat. Dans un contexte tendu, marqué par des manifestations contre les violences policières, cet équipement permettrait selon Emmanuel Macron de « rétablir la confiance entre la population et la police », et de « lutter contre les contrôles au faciès ».

Du côté des polices municipales, cet équipement est utilisé depuis deux ans. Avec un bilan plutôt positif malgré le faible taux de déclenchement. Explications avec Cédric Renaud, président de l’Association nationale des cadres territoriaux de sécurité (ANCTS) et directeur de la PM de Saint-Etienne (Loire).

Emmanuel Macron a annoncé, lors de son interview du 14 juillet, qu’il voulait «  généraliser les caméras-piétons » pour toutes les forces de l’ordre. Qu’en pensez vous ?

Ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement fait ce type d’annonce, sans effet jusqu’à présent. Christophe Castaner l’avait déjà annoncé en 2019 pendant la crise des gilets jaunes, puis récemment, lors des manifestations contre les violences policières. Emmanuel Macron l’a à nouveau annoncé ce 14 juillet. Tant mieux !

A l’ANCTS, notre position n’a pas changé. Nous sommes favorables à la généralisation des caméras-piétons. Malheureusement, il y a encore beaucoup de réticence du côté des policiers et gendarmes nationaux et des policiers municipaux qui y voient, à tort selon nous, un outil de « flicage ».

De plus en plus de polices municipales s’équipent cependant de caméras-piétons. Les premiers retours sont-ils positifs ?

Les maires sont très favorables aux caméras-piétons. Et pour cause. C’est indéniablement un outil de protection des agents. La présence d’une caméra sur un policier permet en premier lieu d’apaiser le climat en intervention. Et, si une intervention vient à dégénérer, les images filmées constituent, au moment de l’enquête et à l’audience, une preuve par excellence. Et, dans 99,5 % des cas, voire plus, elles vont permettre de montrer que l’agent a agi conformément à la loi.

Policiers et gendarmes déplorent la qualité des images mises à leur disposition. Qu’en est-il du côté polices municipales ?

Tout dépend évidemment du type de caméras choisi. Mais, dans leur immense majorité, les caméras qui équipent les PM sont d’excellente qualité. Le déploiement se fait d’ailleurs plus vite qu’au sein des forces de l’ordre nationales et les agents de PM bénéficient plus facilement de formations, en général dans le cadre des formations Gestes techniques professionnels d’intervention. Les forces de l’ordre pourraient donc, sur cette question, bénéficier des retours d’expérience des policiers municipaux !

Le bilan du ministère de l’Intérieur montrait en 2019 que la grande majorité des agents n’allumaient pas leurs caméras, la cantonnant de fait à un outil de seule dissuasion…

Beaucoup de policiers n’ont, c’est vrai, pas encore le réflexe de l’utiliser. C’est dommage. Il faut donc qu’ils acquièrent ce réflexe lors de leurs différentes formations. Il faut aussi qu’ils soient convaincus de l’utilité du dispositif. Acheter des caméras-piétons ne sert à rien si les policiers y sont hostiles. Cela doit être la résultante d’un dialogue entre le maire, le directeur de la PM et les agents. Aujourd’hui, les policiers sont très souvent filmés à leur insu lors d’interventions. Autant disposer de nos propres images et garantir ainsi la continuité de la preuve.

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Caméras-piétons : «les forces de l’ordre pourraient bénéficier de l’expérience des polices municipales»

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement