logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/688767/il-faut-davantage-prendre-en-compte-le-malaise-des-sapeurs-pompiers/

SÉCURITÉ CIVILE
« Il faut davantage prendre en compte le malaise des sapeurs-pompiers »
Hervé Jouanneau, Mathilde Elie | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 16/07/2020 | Mis à jour le 17/07/2020

Dans la nuit du 14 juillet, un pompier du Sdis de l’Essonne a été blessé par balle lors d’une intervention. Une attaque inédite par sa gravité qui met encore une fois en lumière les violences qu'ils subissent régulièrement dans l'exercice de leur mission. Une violence latente, mais aussi sociale, qui devrait être davantage prise en compte, comme l’explique le sociologue Romain Pudal.

Dans la nuit du 14 juillet, un pompier du Sdis de l’Essonne a été blessé par balle à Etampes lors d’une intervention pour un incendie de véhicule. Cet énième fait de violence à l’encontre des sapeurs-pompiers suscite l’indignation générale. « Une violence intolérable », « un nouveau palier franchi », « une tentative de meurtre »… Sur les réseaux sociaux, sapeurs-pompiers, syndicats et élus ont relayé l’information via le #touchepasamonpompier, et dénonçant une situation toujours plus alarmante. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a également réagi (lire encadré).

En décembre dernier, un rapport sénatorial présentait 18 mesures pour mieux assurer la sécurité des sapeurs-pompiers. Déposée tout récemment, la proposition de loi du député du Var Fabien Matras (LREM) va également dans ce ...

POUR ALLER PLUS LOIN